Faits Divers

ALES: Directeur d’école frappé et institutrice agressée par une maman et son compagnon

Photo d'illustration / Objectif Gard
Photo d'illustration / Objectif Gard

 

Le tribunal correctionnel d'Alès jugera vendredi une mère de famille et son compagnon poursuivis pour "violences et outrages sur des personnes chargées d'une mission de service public." En juin dernier, ils s'en sont pris à des enseignants d'une école primaire.

Au départ le conflit porte sur une simple vitre cassée par un gamin énervé. Puis la maman de l'élève et son compagnon ont décidé de régler le différend à leur façon.

Une méthode expéditive, un comportement exécrable.

Le mercredi 26 juin dernier, alors que la fin d'année scolaire approche et que la kermesse est programmée quelques jours plus tard à l'école primaire de Saint-Privat-des-Vieux, petite commune proche d'Alès, des parents vont s'en prendre au directeur et à son épouse également institutrice dans cet établissement. Il est un peu plus de midi... Une réunion se déroule avec le directeur, son épouse institutrice, un élève de 8 ans qui poserait des problèmes. Ce joint à cette réunion l'adjointe de Saint-Privat-des-Vieux en charge de la scolarité car le gamin concerné serait également "difficile" à gérer lors du temps périscolaire, notamment à la cantine et la maman du garçonnet. La commune demande le remboursement de cette vitre cassée par énervement avec une raquette de ping-pong. La maman s'emporte, refuse de payer et quitte la réunion énervée.

Le directeur reçoit un coup de poing au visage de la part du compagnon de la maman. L'institutrice est à terre, agressée par la mère de famille.

La situation va devenir totalement ingérable. Quelques minutes plus tard, la mère revient à l'école alors que le personnel sort de l'établissement. Elle est accompagnée d'un homme qui d'emblée insulte à plusieurs reprises le directeur selon les différents témoins présents. Mais les paroles ne vont pas suffire. L'homme aurait tapé le directeur "d'un coup de poing dans le visage qui a cassé les lunettes de l'enseignant", selon le procès-verbal. Le responsable de l'école va tomber à terre, puis parviendra à maîtriser le compagnon de la maman. Pendant ce temps, l'épouse du directeur, elle-même institutrice dans l'établissement a essayé de séparer les deux hommes. Et là, c'est la mère de famille qui va lui faire une prise en lui tirant les cheveux. Elle va mettre l'institutrice au sol puis s'assoir sur elle pour la bloquer!

La mère énervée et son compagnon violent sont tous les deux poursuivis par la justice pour "violences et outrages à des personnes chargées d'une mission de service public". " Mes clients qui ont un parcours irréprochable dans l'enseignement sont encore choqués par la violence de cette altercation et outrés du comportement des deux personnes ", affirme Me Annélie Deschamps, conseil des victimes. Il est à noter que selon les procès-verbaux d'audition du "beau-père", ce dernier a précisé aux gendarmes que c'était le directeur qui avait commencé et que l'enseignant avait essayé de l'agripper au cou.

Les violences invoquées par la maman et son compagnon non pas été retenues, car les divers témoignages accréditent la thèse des enseignants. La mère de famille et son compagnon seront les seuls prévenus devant le tribunal correctionnel d'Alès.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

3 réactions sur “ALES: Directeur d’école frappé et institutrice agressée par une maman et son compagnon”

  1. Je pense que personne n’est tout blanc ou tout noir, et commencer par voir cette « bagarre » homme contre homme est non « personne chargée d’une mission de service public » contre un « compagnon violent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité