A la uneSociété

FAIT DU JOUR Saint-Paul-la-Coste ne parvient pas à garder la ligne

Saint-Paul-la-Coste. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Saint-Paul-la-Coste. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis près de quinze ans, les habitants de Saint-Paul-la-Coste rencontrent d’importantes difficultés avec le téléphone et Internet. Regroupés dans un collectif baptisé « Téléphone et Internet en Cévennes », ils organisent une réunion publique ce vendredi.

Saint-Paul-la-Coste, 300 âmes, fait partie des communes françaises - comme beaucoup d’autres en Cévennes - à être classée en zone blanche, autrement dit une zone très mal desservie que ce soit pour la téléphonie ou Internet. Claudine Larguier en sait quelque chose : depuis des années, elle remue ciel et terre pour que l’opérateur Orange modernise le réseau et, surtout, le rende opérationnel : « Il y a des câbles sur les routes, des fils qui pendent, des poteaux par terre… Ce n’est plus possible ! On est 80 familles ici à être touchées par des coupures téléphoniques ». La dernière a privé les habitants de téléphone pendant une semaine début septembre. « Et puis on a aucune explication, aucune information », regrette la septuagénaire.

Claudine Larguier. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Claudine Larguier. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pour avoir du réseau, il faut aller derrière l’église !

Excédée, comme beaucoup d’habitants, elle a décidé d’agir à travers le collectif « Téléphone et Internet en Cévennes » dont elle est l’une des représentantes. Les initiatives se multiplient : en 2015, une pétition est signée dans le village, une réunion publique met en présence la mairie et Orange, le défenseur des Droits est interpellé, le sous-préfet d’Alès aussi mais, dans les faits, rien ne semble avoir changé. « On organise une réunion publique vendredi 14 octobre à 18h pour que les élus nous tiennent au courant des avancées prévues », indique Claudine Larguier qui ne veut pas baisser les bras tant elle juge la situation préoccupante. « Vous vous rendez compte que si je veux téléphoner avec mon portable, il faut que je me rende derrière l’église pour avoir du réseau ! Mais à la rigueur, ce n’est pas le plus grave : comment alerter les secours s’il y a un problème ? », s’inquiète-t-elle.

La 2G en 2017 ?

Aujourd’hui, le collectif attend des démarches concrètes de la part d’Orange notamment la réparation et la modernisation du réseau. Après avoir contacté le défenseur des Droits Jacques Toubon qui a jugé « la demande recevable », selon Claudine Larguier, le collectif se réserve le droit d’intenter une action en justice. Leur mobilisation semble toutefois porter ses premiers résultats : un pylône permettant l’arrivée de la 2G devrait être implanté près du village dans le premier semestre 2017. Quant à l’arrivée de la fibre, il va falloir s’armer de patience : elle n’est pas prévue avant 2020, voire 2022… A croire qu’à Saint-Paul-la-Coste, rien ne peut aller vite.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité