A la uneFaits Divers

CAMARGUE Le papa laisse tomber la cocaïne: le bébé de 10 mois en consomme!

 

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

 

Un père de famille âgé de 30 ans comparaissait mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes  pour "acquisition, détention et usage illicite de stupéfiants". Mais il était surtout poursuivi pour des "blessures involontaires" sur sa fillette de 10 mois. Le bébé en rampant au sol a avalé un peu de cocaïne que le papa avait involontairement laissée tomber.

Un papa et une maman déboulent avec un bébé dans les bras, le 14 mars dernier aux urgences de l'hôpital. Ils sont inquiets pour leur nourrisson. La fillette d'habitude si tranquille ne parvient pas à trouver le sommeil... Elle s'agite trop. Les parents filent voir un médecin urgentiste. L'équipe médicale se veut rassurante, ils ne trouvent aucune pathologie à cet enfant. Mais les parents insistent... Une prise de sang est alors effectuée afin de les rassurer. Et le verdict médical tombe : prise de cocaïne. Le papa finira par avouer devant les gendarmes, puis devant la justice qu'il est un consommateur occasionnel de stupéfiants. Il glisse dans ses propos que l'après-midi même il a pris de la cocaïne dans une pièce alors qu'il gardait sa fillette. Une petite quantité est tombée au sol. L'enfant en rampant a avalé le produit illicite. Une quantité suffisante pour que le bébé s'agite inhabituellement. Une prise qui n'a pas eu de conséquence médicale autre qu'un simple souci pour s'endormir.

Par contre les conséquences familiales ont été importantes pour le couple et le nourrisson qui vivent dans un village de la petite Camargue Gardoise. Le bébé a été placé quelques jours, avant que le juge ne décide de le rendre à la maman. L'homme lui " a été vraiment puni, puisqu'il a eu un contrôle judiciaire strict avec interdiction de voir sa famille jusqu'au jugement d'aujourd'hui, plaide Me Annélie Deschamps. Il n'a pas pu assister à l'anniversaire de sa fille qui fêtait ses 1 an", poursuit l'avocate Nîmoise qui demande et obtient la clémence du tribunal.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité