A la uneEconomie

ALÈS AUDACE Neuf projets audacieux récompensés par l’Agglo

Les lauréats du concours Alès Audace autour de Max Roustan. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les lauréats du concours Alès Audace autour de Max Roustan. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le concours Alès Audace a récompensé neuf projets audacieux, ce mercredi soir, lors de la traditionnelle cérémonie de remise des prix à l’espace Cazot. Comme l’année dernière, les lauréats se partagent 130 000 euros de dotations dans trois catégories. Nouveauté 2016 : le prix du public !

Le suspense est terminé pour les dix-huit finalistes du concours Alès Audace. Le jury, composé d’élus et d’acteurs économiques locaux a tranché. Sur 101 dossiers de candidature déposés au départ, seulement neuf d’entre eux – porteurs de projets, entrepreneurs en herbe et entreprises en cours de développement – ont été appelés à monter sur la scène hier soir pour recevoir leurs prix.

Tous remplissent les quatre critères de sélection : originalité, faisabilité, motivation, intérêt pour le territoire. De quoi satisfaire le président d’Alès Agglo Max Roustan : « Nous avions bien besoin, il y a quelques années, d’avoir des idées pour développer le bassin. Désormais, par chacun de ces projets, nous souhaitons alimenter le tissu industriel alésien. Jusqu’à aujourd’hui, chaque entreprise qui a été récompensé par le concours fonctionne ».

Catégorie jeune entrepreneur

20 000 € : Cooxy, Jonathan et Déric Russier

Jonathan et Déric Russier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Jonathan et Déric Russier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Cooxy est une plancha électrique à usage collectif en inox, 100% française, au design original, totalement sécurisée et connectée à une application smartphone. En deux push sur smartphone, l’utilisateur démarre Cooxy et accède aux recettes et temps de cuisson en ligne.

16 000 € : Ergosanté technologie, Kévin Lebel

Kévin Lebel. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Kévin Lebel. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Conception d’un exosquelette, en partenariat avec la SNCF. Ce système d’assistance aux ports de charge, non motorisé, permet le maintien des postures contraignantes. Il sera adaptable à la morphologie de chacun, configurable selon les besoins et léger (moins de sept kilos).

Catégorie porteur de projet

20 000 € : Le fût inox, Samuel Delafont

Samuel Delafont. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Samuel Delafont. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le fût inox est un nouveau moyen d’élevage permettant de travailler sur le caractère du vin, tout en préservant finesse et fraîcheur. Cette barrique s’adresse aux châteaux, domaines et maisons qui ont le souci de valoriser leurs productions en sublimant le caractère de leurs vins et de leur terroir.

12 000 € : Association chanvre gardois

L une des productrices de chanvre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
L une des productrices de chanvre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Porté par des producteurs et transformateurs gardois de chanvre pour l’éco-construction, le projet vise à promouvoir l’utilisation des isolants issus du chanvre en optimisant son process de transformation, en garantissant ses performances, en déclinant de nouveaux produits et en créant une marque commerciale.

7 000 € : L’Accent, Adéline Constance et Julie Lambert

Adéline Constance et Julie Lambet. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Adéline Constance et Julie Lambet. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

L’Accent sera la première marque de produits de maquillage-soin innovante et naturelle formulée à partir des bienfaits de la châtaigne. Des produits multifonctions et naturels fabriqués avec des actifs issus des châtaignes des Cévennes, avec comme objectif d’allier le maquillage au soin pour plus d’efficacité. Le produit phare sera un fond de teint poudre libre hydratant, antioxydant et protecteur.

Catégorie entrepreneur

20 000 € : Solene-R, Emmanuel Girod et Jacques Frisonroche

Emmanuel Girod. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Emmanuel Girod. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Solene-R développe une solution qui récupère de l’énergie fatalement produite et perdue par l’industrie. L’innovation s’appuie sur des technologies à adsorption. Elles permettent de produire du froid à partir de la chaleur. Ce procédé réduit les consommations d’énergie de façon considérable par rapport aux technologies actuelles. Les principaux avantages de la technologie Solene-R : une réduction des consommations, une valorisation de l’énergie perdue, une fiabilisation des installations actuelles.

10 000 € : Openwood, Thomas Pesin

Thomas et Mathieu Pesin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Thomas et Mathieu Pesin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Openwood, un site pour faire fabriquer par un artisan-menuisier local des meubles libres de droit créés par des designers du monde entier. Les meubles sont produits à la commande, personnalisables et livrés en vingt jours maximum. C’est l’artisanat du futur !

10 000 € : Piment bio des Cévennes, Brigitte Colautti

Brigitte et Christian Colautti. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Brigitte et Christian Colautti. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Commercialisé sous forme de poudre, vendu aux professionnels et particuliers, le piment bio des Cévennes apporte une qualité gustative aux préparations culinaires. Il peut être utilisé dans la charcuterie, le Pélardon, le nougat, les biscuits. L’objectif est de créer un produit local, valorisant la filière agricole du territoire et vecteur de communication.

10 000 € : Art Panel par Delta Thermie, Philippe Mathé

Philippe Mathé. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Philippe Mathé. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Delta Thermie conçoit et commercialise une gamme de radiateurs électriques innovants et personnalisables, fabriqués en France : des radiateurs économiques et esthétiques en pierre minérale reconstituée, des radiateurs verre au design moderne, des radiateurs Wifi en communication directe avec un smartphone.

Prix du public : 5 000 €

Pour la première fois cette année, le public pouvait soutenir son projet coup de cœur sur le site Alès Audace. Au total, 4 200 internautes ont voté et c’est le projet « L’Accent », porté par Adéline Constance et Julie Lambert, récompensées dans la catégorie porteur de projet, qui remporte le prix spécial du public. « C’est une réelle reconnaissance de tous les efforts que nous avons fourni depuis trois ans. Ces deux dotations vont renforcer la subvention que nous avons obtenu de la Région », souligne Adéline Constance. « L’année 2016 a parfois été un peu difficile, poursuit Julie Lambert, mais on continue à se battre pour lancer notre gamme en fin d’année prochaine ». Encore un peu de patience…

Le prix du public décerné à Adéline Constance et Julie Lambert. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le prix du public décerné à Adéline Constance et Julie Lambert. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité