A la uneFaits Divers

NÎMES Les freins du bus lâchent: des lycéens sortent par les fenêtres

accident-tango-photo-dr

Un accident s'est déroulé ce matin, vers7h20, sur l'avenue Kennedy. Un bus transportant une cinquantaine de personnes, surtout des lycéens, a terminé sa course dans une habitation. Un système de freinage défaillant serait l'hypothèse privilégiée pour expliquer cet accident. Le bus aurait d'abord percuté un lampadaire, avant de terminer sa course contre une maison.

"Le chauffeur se rendant compte que les freins ne fonctionnaient plus, a décidé de percuter un lampadaire qui est ensuite tombé contre une maison", précise Richard Tibérino, l'adjoint à la sécurité de la ville de Nîmes. Des usagers du car sont sortis par les fenêtres, il n'y a pas d'évacuation en urgence vers les hôpitaux", rassure l'élu nîmois. Une information confirmée par les pompiers du Gard qui sont intervenus dès 7h30.  "Une seule personne a été prise en charge par les pompiers pour une blessure légère, elle a été emmenée à la clinique Kennedy qui est située juste à côté de l'accident", confie le centre opérationnel des pompiers du Gard. Le bus appartenait à la société Keolis. Une enquête de police est en cours pour connaître les raisons précises de cet accident.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

4 réactions sur “NÎMES Les freins du bus lâchent: des lycéens sortent par les fenêtres”

  1. Il est absolument impossible que les freins d’un bus « lâchent »;
    D’une part, ils sont conçus de telle sorte que les roues se bloquent dès qu’il y a une perte de pression dans le circuit. (Raison pour laquelle en début de service il faut attendre que les bouteilles d’air soient à la bonne pression avant de pouvoir prendre la route )
    D’autre part, la législation rend « obligatoire » dans chaque bus la présence d’une commande de freinage d’urgence, laquelle bien évidemment, doit être actionnée par le conducteur.
    Là, de toute évidence, la responsabilité de cet accident incombe au conducteur, certainement pas au matériel ! Que l’auteur aille se faire confirmer ces explications techniques dans n’importe qu’elle entreprise de transport en commun de passagers …Kéolis ou autre !

    1. Il y a 2 versions qui s’opposent celles de MDL où une étudiante déclare :
      le chauffeur a quitté le volant car la porte ne fonctionnait pas et le bus est parti seul.. (mauvaise manip..)
      ou celle exprimé ici et par M. TIBERINO, les freins lachent le chauffeur lance délibérément le bus sur le trottoir, le lampadaire et le mur..

      Chauffeur Héros ou Zéro ?
      Dans les 2 cas s’est grave mais il faut savoir !!

  2. Quand la porte est ouverte une securité se met en place pour éviter de rouler les portes ouvertes.
    Le problème c’est a mon avis le conducteur qui n’a pas mis son frein de parc avant de quitter son poste de conduite et une fois que la porte sait refermé la sécurité sait débloquée et a permis au car d’etre en roue libre.

  3. A prioiri vu les temoignages de passagers, le chauffeur n était pas dans le bus, pourquoi l’adjoint a la securite de la ville de Nimes, donne en héros le chauffeur alors que celui ci a commis une erreur ou une faute .. Quitter le bus !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité