A la unePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

charmag

Amis lecteurs, en cette année d'élections, nos indiscrétions vont s'avérer d'utilité publique… 2017 marque également le retour de Charmag, notre dessinateur, qui croquera chaque dimanche nos responsables politiques. Restez connectés !

Talon aiguille les néo-Macron... En ce moment, le Bagnolais Jérôme Talon est certainement l'un des hommes politiques les plus courtisés du Gard. Il faut dire que contrairement à beaucoup d'autres de ses compères, il a trouvé assez vite chaussure à son pied en la personne d'Emmanuel Macron dont il est devenu le référent départemental. Et comme son mentor, Jérôme Talon a le vent en poupe : tout le monde l'appelle, l'invite à déjeuner et lui trouve plein de qualités... Souhaitons à cet homme de l'ombre, que nous vous avions présenté cet été, qu'il garde les pieds sur terre.

Législatives : Serge Reder avec Macron ? Le maire de Rodilhan est-il atteint d’une Macronite aigüe ? Ce virus qui pousse subitement les politiques à soutenir le populaire ex-ministre de l’Économie, Emmanuel Macron et - par la même occasion - à proposer leur candidature pour les Législatives… Il y a plusieurs jours, l’élu sans étiquette a laissé entendre qu’il se présenterait bien sous la bannière « En marche » sur la 1ère circonscription du Gard. Un territoire électoral qui est actuellement le théâtre d’un affrontement UDI-Les Républicains. Boutade ou réelle volonté de M. Reder ? L’avenir nous le dira…

Les curieux votes de Françoise Dumas (2ème partie). Souvenez-vous : en décembre pour le vote du budget 2017 de Nîmes Métropole, on s’interrogeait sur l’étrange « abstention » de la socialiste ! D’habitude, l’opposition vote « contre » les exercices financiers qui traduisent la ligne politique de l’exécutif. Après enquête, il s’avère que Françoise Dumas est allée plus loin qu’une simple abstention… Munie de la procuration d’Alain Fabre-Pujol, la députée a aussi fait s’abstenir son camarade… « M.Fabre-Pujol ne lui avait pas précisé qu’il voulait voter contre », souffle-t-on au Colisée. Agacé de la bourde, l’écologiste a bien tenté de modifier son vote auprès de l’exécutif. Sans succès.

Regrets. Cette semaine, la présidente du tribunal correctionnel de Nîmes Christine Ruellan a rendu un hommage appuyé à un policier nîmois. Lors d'une intervention à Valdegour, ce brigadier a prodigué plusieurs massages cardiaques à un jeune homme de 16 ans en attendant l'arrivée des pompiers. Grâce à cela, l'adolescent est aujourd'hui encore en vie. Ce geste héroïque du fonctionnaire, nous tenions à le mettre en avant et le faire savoir au plus grand nombre, notamment aux jeunes de ces quartiers pour leur montrer un autre visage de la police. Hélas, alors que le policier concerné et une partie de sa hiérarchie étaient d'accord pour évoquer le sauvetage, toute communication a été interdite par sa direction... Dommage.

Dis moi quelles lunettes tu portes, je te dirais pour qui tu votes. La scène se passe mercredi, en mairie de Bagnols, lors de la conférence de presse de présentation de la Color People Run. L’organisateur a pris soin de ramener quelques objets qui seront distribués aux coureurs, parmi lesquels plusieurs lunettes de soleil multicolores. Amusé, le maire Jean-Christian Rey en distribue, et en chausse une magnifique paire rose. Mais la politique n’étant jamais bien loin, le maire lie couleurs et partis : « vous c’est Fillon, vous Jadot », lance-t-il à ses deux voisins aux lunettes bleues et vertes. Réalisant qu’il en porte des rose, il laisse échapper « Hamon, malheureusement ». Pas très surprenant pour ce strauss-kahnien qui, même s’il a refusé de se positionner pour les primaires, semble plus proche de la ligne Valls, voire d’Emmanuel Macron, dont le référent gardois n’est autre que son directeur de cabinet et très bon ami Jérôme Talon. D’ailleurs, la perspective de voir Jean-Christian Rey mercredi soir à la première réunion publique d’En Marche à Bagnols n’est « pas impossible », d’après un proche du dossier.

Employer un attaché membre de sa famille. Quid dans le Gard ? Employer un(e) conjoint comme attaché(e) parlementaire est une pratique légale. En vertu du principe de député-employeur, les parlementaires disposent d'un crédit mensuel qui leur permet d'embaucher jusqu'à cinq assistants pour l'Assemblée nationale. Au niveau national, on compte, sur les 577 députés, 112 membres familiaux assistants dont 52 épouses et 60 enfants. Dans le Gard, Gilbert Collard emploie son épouse, comme Christophe Cavard avec sa compagne. La sénatrice Vivette Lopez, elle, emploie sa fille. Quant à Françoise Dumas, elle a donné sa chance à une nîmoise de 25 ans, originaire de Valdegour, et spécialisée en droit.

Eddy va bien ! Hier, un autre Gardois a été très courtisé... à ses dépends. Il s'agit du maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. Pour illustrer un article sur un Saint-Gillois contrôlé en état d'ivresse à la sortie des vœux du maire (lire ici), nous avons publié une photo de l'édile. Seulement, plusieurs personnes de son entourage ont cru que la personne interpellée ivre était le maire de Saint-Gilles. Ce n'était bien évidemment pas notre intention.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

4 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Talon, Rey, Pissas, Prat, etc… etc…
    sur la troisième et Bagnols: les personnages uniquement centrés sur leur avenir personnel dont nous ne voulons plus!!!!!!
    Aux législatives comme à la présidentielle.
    Nous votons France Insoumise, ils dégagent

    1. Réglez donc vos comptes avec vos « amis » du pc avant de donner des leçons à tout le monde. Quand on voit votre candidate pressentie pour la troisième j’espère bien que c’est elle qui va « dégager ».

  2. Soyez convaincu que nous allons nous occuper à convaincre nos concitoyennes et concitoyens à nous rejoindre dans l’insoumission joyeuse pour une nouvelle République dont ils participeront à la rédaction de la constitution. Nous vous laissons à vos divisions macroniennes, vallsiennes et hamonniennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité