A la uneActualités

MERCREDI CONSO Les bricos girls passent à l’attaque

Photo DR
Photo DR

Journée de la femme, y'en a qu'une. On en profite pour déclencher des alarmes mais aussi pour donner des exemples qui nous semblent aller dans le bon sens. Dans la série, les femmes gagnent du terrain. Les voilà sur celui du bricolage.

Une enquête réalisée en février 2017 sur un panel de 1198 français (670 femmes / 528 hommes), nous apprend que oui, les femmes s'intéressent au bricolage. Elles sont 35 % à privilégier la décoration. 34% sont plutôt jardinage et une sur deux trouve l'inspiration sur Internet. Leurs motivations ne sont pas très différentes de celles des hommes. Les femmes sont plus nombreuses à bricoler par plaisir que par obligation ou par souci d'économie. 39% manient  la perceuse ou le marteau avec le sourire, contre 33% pour réduire la facture et 10% en serrant les dents, poussées par les circonstances.

Et les hommes dans tout ça ?

En grande majorité, les hommes sont tout à fait ouverts à l'idée de retrouver plus de femmes dans ce milieu. 78% des hommes interrogés disent faire confiance à une femme artisan pour leurs travaux et ils sont 71% à souhaiter une plus grande parité dans le bâtiment.

Mélanie Bousquet et son entreprise de carrosserie poids-lourd

Mélanie est à la tête d'une entreprise de carrosserie poids lourd à Codognan depuis 2010. Le moins qu'on puisse dire, c'est que jusqu'à maintenant c'était plutôt un secteur réservé aux hommes, aux vrais ! Oui mais voilà. "Au départ rien ne me prédestinait à faire ce métier". Mélanie décide de faire une fac de psycho. Les études lui plaisent. Une fois entrée dans la vie active c'est autre chose : "Je ne m'épanouissais pas du tout. Ça a duré trois ans. Un jour mon père m'a demandé un coup de main dans l'entreprise de carrosserie qu'il avait créé en 1982. Je suis venu l'aider pendant mon temps libre. Et je ne suis plus jamais partie". Mélanie est tombée amoureuse de ce boulot. Elle en a fait une véritable passion. Heureuse et épanouie, même s'il a fallu mettre les mains dans le cambouis et s'imposer face à un environnement 100% masculin. "Au début, je me suis formée à tous les aspects du travail, ce qui m'a valu le respect du personnel. Puis il a fallu s'imposer face aux fournisseurs et aux clients. C'était compliqué". Des difficultés surmontées quand la jeune femme fait la preuve de sa compétence et de sa performance face à des juges certainement plus exigeants que si elle avait été un homme. Devant l'évidence, ils ont rendu les armes. Aujourd'hui conclue Mélanie : "Comme on dit chez nous, ça roule" !

Un outillage qui se féminise le-bricolage-des-femmes1-1

La tendance n'a pas échappé aux fabricants, qui commencent à mettre sur le marché un outillage plus "girly". Une perceuse ou un marteau rose ça fait sourire. Mais s'ils sont plus légers et plus maniables que les modèles courants, ils peuvent séduire … même les hommes qui sait ?

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité