A la uneActualités

NÎMES Grève : forte perturbation ce mercredi 22 mars 2017 sur le réseau Tango

Trambus Tango+

Suite à un préavis de grève déposé par une partie du personnel Tango, le réseau sera très fortement perturbé à Nîmes ce mercredi 22 mars 2017.

Ainsi les lignes urbaines de 2 à 10, ligne 16 et les tempo urbaines ne fonctionneront pas.

Les lignes de 70 à 87, les lignes de 11 à 62 et les tempos péri-urbaines fonctionneront normalement.

La ligne du Tram’bus T1 fonctionnera uniquement de 7h à 20h avec un bus toutes les 8 à 10 mn.

La boutique –rue Régale sera fermée.

Les boutiques – Parnasse et VéloTANGO seront ouvertes

Pour plus d’information sur le réseau, vous pouvez contacter le 0 970 818 638 de 7h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h ou vous connectez sur tangobus.fr

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “NÎMES Grève : forte perturbation ce mercredi 22 mars 2017 sur le réseau Tango”

  1. On le savait le problème venait de chez tango, en faire moins pour faire payer plus c’est leur crédo, c’est pour ça qu’isl voulaient boycotter les quartiers, que des br..leurs alors que d’autres cherchent à travailler!

    1. Entièrement d’accord, handicapee et non prévenue de cette grève, j’ai dû effectuer impérativement plusieurs kms munies de mes deux cannes anglaises et charges sur le dos. Une usagée extrêmement mécontente!
      ML

  2. C’est un peu simpliste. Personne ne perd de l’argent dans une grève sans une bonne raison. Ce sont les élus politiques qui ont décidé de réduire l’offre de bus avec des suppressions d’emplois à la clef.

  3. C’est bien vrai des br…leurs, je paye 5 abonnements, et au prix où il sont cette année, c’est une honte! Je suis allé au travail à pied, 1 heure de marche, le Moyen Age! Forcément les enfants n’ont pas été à l’école! Un jour on devrait tous se rendre à leur boutique et les empêcher de travailler, juste pour voir s’ils seraient contents… et en fait peut-être bien que oui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close