Culture

BAGNOLS ASM : « La Moba sera une de nos rares dates cette année »

Le groupe ASM (A State Of Mind), sera à Bagnols samedi soir (Photo : Benjamin Eagle / DR)
Le groupe ASM (A State Of Mind), sera à Bagnols samedi soir (Photo : Benjamin Eagle / DR)
Le groupe ASM (A State Of Mind), sera à Bagnols samedi soir (Photo : Benjamin Eagle / DR)

Le groupe britannique ASM (A State of Mind) sera de passage à la Moba de Bagnols ce samedi.

Le groupe de hip-hop aux multiples influences, révélé en 2012 avec le tube Don’t Look Back, a sorti récemment un nouvel EP, The String Theory, qu’il défendra à Bagnols pour une de ses rares dates de 2017. Rencontre avec l’un des leaders du groupe, Green T.

Objectif Gard : votre style, bien qu’à dominante hip-hop, est métissé entre de nombreux styles. Où allez-vous puiser vos influences ?

Green T : On a commencé avec le hip-hop américain à l’ancienne dans le style des années 1990, la bonne vieille époque, mais très tôt on a commencé à chercher dans les racines, la matière source des samples du hip-hop qu’on aimait à 15 - 16 ans. On s’est mis à chercher chez les disquaires du jazz, du groove, de la funk ou de la musique brésilienne qui donnaient le contexte sonore de ce qu’on aimait. Par exemple, aujourd’hui j’écoute beaucoup plus de jazz que de hip-hop.

Votre nouvel EP s’appelle The String Theory. Qu’est-ce que c’est ?

C’est la théorie des cordes, une théorie d’astrophysique.

Et pourquoi avoir appelé votre disque d’après cette théorie ?

C’est un jeu de mots car on a une note de corde qui tient tout le long de l’album, elle est là tout le temps. Il y a aussi une allusion à la base conceptuelle dont parle l’EP.

S’agit-il pour autant d’un album concept, comme le précédent, The Jade Amulet ?

Non pas vraiment, The Jade Amulet était un album narratif, qui racontait une histoire, là c’est juste une direction thématique qui donne un lien aux morceaux, une directive esthétique.

Vous travaillez sur des nouveaux projets ?

Cette année on ne va sûrement pas avoir une nouvelle sortie, car on est sur la tournée de Chinese Man en 2017, et que Fade (un des DJs du groupe, ndlr) vient d’être papa et qu’il a également son projet perso, Rhino (qui jouera également samedi soir à la Moba, ndlr). La Moba sera une de nos rares dates en tant qu’ASM cette année. Il faut d’abord prendre l’air, des inspirations, avant de se mettre sur un nouveau projet, et en 2018 on pensera à sortir un nouvel ASM.

Vous avez donc repris avec Chinese Man. Qu’en est-il de Wax Tailor, avec qui vous avez déjà travaillé à de multiples reprises ?

Pour l’instant on est avec Chinese Man, on a déjà fait 25 dates avec eux et on va faire toute la tournée des festivals. Avec Wax Tailor on a toujours une très bonne relation, mais pour l’instant on n’a rien de concret de prévu.

Vous avez des attaches particulières avec le Gard, non ?

Oui, Fade habite dans la campagne gardoise, on y a tourné pas mal de vidéos pour des teasers ou des clips. On aime beaucoup le Gard, on a une attache romantique avec ce département, et on y passe beaucoup de temps surtout l’été, c’est magnifique.

ASM (A State Of Mind) + Rhino (UK), ce samedi 13 mai à la Moba, zone de Berret à Bagnols. Tarifs : 12 euros en prévente, 15 sur place. Plus d’infos ici.

Propos recueillis par Thierry Allard

Publicité
Publicité
Publicité

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité