A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA Les militants anti-corridas bravent l’interdiction de manifester !

En bas les anti-corridas, en haut les aficionados. le choc de deux mondes... (Photo archives juin 2017 : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
En bas les anti-corridas, en haut les aficionados. le choc de deux mondes... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
En bas les anti-corridas, en haut les aficionados. Le choc de deux mondes... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Samedi, en dépit de l'interdiction formelle de manifester que leur avait opposé le préfet du Gard, Didier Lauga, peu avant 18 heures, une petite centaine de militants anti-corridas ont improvisé un ''sit-in" devant les Arènes. Après leur avoir demandé de quitter les lieux, les forces de l'ordre sont intervenues pour les évacuer...

Ni le drone et l'hélicoptère de gendarmerie qui survolaient les lieux, ni les forces de l'ordre, particulièrement nombreuses sur place, n'ont pu avoir raison de leur détermination : bien décidés à faire entendre leurs revendications, ils étaient une petite centaine, assis à même le pavé, à scander leurs slogans en faveur de l'abolition de la corrida. "Corrida, Basta !", "La torture n'est pas notre culture !". Le tout sous le regard des aficionados qui avaient déjà pris place dans l'amphithéâtre romain et les toisaient du regard depuis les entrées des gradins, en surplomb.

Le drone de la gendarmerie qui survolait les arènes n'a pas disuadé les manifestants (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Le drone de la gendarmerie qui survolait les Arènes n'a pas dissuadé les manifestants (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Mégaphone en main, sous le regard du directeur de cabinet du préfet, Carl Accettone,  présent sur place, le responsable des opérations de police les a invité à quitter les lieux derechef. Une salve de huées lui a aussitôt fait écho. S'est ensuivie une expulsion manu militari qui s'est déroulée dans le calme pour certains, un peu moins pour les plus récalcitrants...

Les manifestatnts ont été exfiltrés par les forces de lordre Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Les manifestants ont été exfiltrés par les forces de l'ordre (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

"Nous ne sommes que des civils, non-affiliés à des associations. Il y a des militants de la cause animale qui ont fait l'objet d'une surveillance policière, ont eu des voitures de flics devant leur porte, et qui ont été contraints de ne pas approcher des Arènes", dénonce Paloma Richiardi, une jeune militante. "Un hélicoptère a survolé les maisons de certains militants de Nîmes. On veut nous faire taire ! Mais on continuera tant qu'il y aura des atrocités pareilles. contre les animaux. Rien ne peut justifier la mort de ces bêtes dans ces conditions..."

Paloma Richiardi milite pour labolition des la corrida Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Paloma Richiardi milite pour l'abolition de la corrida (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À 18 heures 30, tous les manifestants avaient été expulsés et le parvis des Arènes avaient repris son visage habituel. La corrida pouvait débuter...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité