A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA Le public du rejon a eu ce qu’il attendait

Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).
Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).

La traditionnelle corrida de rejon de Bohorquez a une nouvelle fois été triomphale. Pablo Hermoso de Mendoza a coupé deux oreilles, Andy Cartagena, quatre et Lea Vicens a fait tomber un mouchoir blanc de la présidence.

Bon, tout dépend ce que l'on vient voir aux arènes le lundi matin. Si c'est une corrida de rejon exécutée dans les règles de l'art, sans fioriture ni extravagance, vous vous êtes trompés de place. Si c'est un spectacle enjoué où le cavalier est roi, le toro minoré et le cheval parfois dans des postures extrêmes, vous êtes au bon endroit! En tout cas, à Nîmes, il se passe toujours des choses, beaucoup de choses, que l'on aime ou pas.

Pablo Hermoso de Mendoza Photo Anthony Maurin).
Pablo Hermoso de Mendoza (Photo Anthony Maurin).

Premier toro en piste, un petit aller-retour et paf, le burladero en pleine tête. Le toro tombe raide mort avant même que Pablo Hermoso de Mendoza ne réagisse. Le sobrero sort, ne fera rien d'exceptionnel, tout comme PHM d'ailleurs et le premier duel se termine sous quelques légers applaudissement. La suite sera bien meilleure.

Pablo Hermoso de Mendoza (Photo Anthony Maurin).
Pablo Hermoso de Mendoza (Photo Anthony Maurin).

Le centaure de Benidorm revient en piste bien décidé à couper l'oreille de son second. Mieux, il lui coupera les deux appendices! Une lidia de belle facture, des terrains choisis avec parcimonie en épargnant ses montures, bref PHM se repositionne et reprend l'ascendant devant ce bon toro de Bohorquez. Ce succès lui ouvre la porte des cuadrillas.

Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).
Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).

Mais si les gradins étaient venus voir le bouillant PHM, c'est Andy Cartagena qui a fait chauffer le sable des arènes. Son premier combat est un modèle du genre malgré les multiples accrochages et touchettes. Le cavalier est un dresseur hors pair, un peu moins élégant et suave que ses compagnons du jour mais son style fait de l'effet au public. Pas toujours dans le rythme, les étagères se laissent embarquer par une session de dressage, de paillettes et de beauté harmonieuse mais oublient presque la tauromachie... Deux oreilles quand même.

Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).
Andy Cartagena (Photo Anthony Maurin).

Andy ne s'arrête pas en si bon chemin. Cinquième toro et à nouveau deux oreilles pour remplir son escarcelle! Moins mobile que son premier, le toro de Bohorquez ne cesse de reprendre de l'air mais Cartagena ne le laisse pas faire, l'obligeant à retrouver ses forces et à combattre une impossible et fugace ombre équine. Le public adore, Andy Cartagena sort par la porte des Consuls, il est le roi.

Lea Vicens (Photo Anthony Maurin).
Lea Vicens (Photo Anthony Maurin).

La reine dans l'arène devait être notre Lea Vicens internationale, nationale, régionale et aussi locale. La Nîmoise coupe une belle oreille après un premier combat plutôt bien pensé, loin des cornes et du danger mais proche du véritable toreo et de la rigidité de l'art équestre. Pose des banderilles à l'étrier, tauromachie colorée et complète, la jeune femme s'impose et le public s'accorde à dire qu'elle a toute sa place dans ce type de cartel. Oreille méritée donc.

Lea Vicens (Photo Anthony Maurin).
Lea Vicens (Photo Anthony Maurin).

Pas de sortie en triomphe pour Lea qui ne fera qu'une vuelta à l'issue du dernier affrontement de la matinée. D'ailleurs, le toro sera peut-être le moins intéressant de la course et la Nîmoise n'y pourra rien changer. Elle tentera de faire bonifier sa première oreille mais le public ne demandera pas d'autre récompense.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité