A la unePolitique

LÉGISLATIVES 3e circo : Anthony Cellier (LREM), « l’audace plutôt que le repli »

Anthony Cellier (LREM) lors de son discours après la proclamation des résultats, en compagnie de sa suppléante Elodie Martinez, ce soir à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Anthony Cellier (LREM) lors de son discours après la proclamation des résultats, en compagnie de sa suppléante Elodie Martinez, ce soir à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le candidat de la République en Marche Anthony Cellier l’emporte ce soir face à la candidate FN Monique Tezenas du Montcel et rentre à l’Assemblée nationale.

Une victoire large, avec 59,02 % des voix, acquise sur une circonscription où le FN avait placé beaucoup d’espoirs.

Anthony Cellier, la victoire « avec humilité et plaisir »

Le candidat En Marche profite à priori d’un bon report de voix de la candidate des Républicains Muriel Dherbecourt, et gagne plus de 7 000 voix entre les deux tours. De quoi lui permettre de résister à la remobilisation de l’électorat du FN sur cette troisième circonscription, Monique Tezenas du Montcel gagnant plus de 5 000 voix entre les deux tours.

Lors de son discours à l’annonce des résultats, Anthony Cellier a remercié ses électeurs, « qui au travers de leur vote ont fait le choix de l’audace plutôt que du repli. » Toutefois, pas de triomphalisme pour le nouveau député, qui dit accueillir cette victoire « avec humilité et plaisir », et annonce que son mandat sera « sous le signe de l’échange et du partage », « au delà des clivages politiques, et pour le seul intérêt général. » Pour Anthony Cellier, ça passera par des dossiers prioritaires, « le développement du numérique, la défense de la ruralité et de l’agriculture, l’énergie et le tourisme. »

En Marche ! finit devant dans toutes les plus grandes communes de la circonscription, à commencer par Bagnols, avec 56,3 % des voix, malgré une abstention record de 60,92 %. Il cartonne à Villeneuve, avec 71,74 % (!) des suffrages et aux Angles avec 66,7 % des voix. Il engrange également d’autres victoires plus symboliques, à Laudun-l’Ardoise (55,26 % avec une abstention de 56,6 %), Aramon (54 %, avec une abstention à 62,04 %), Remoulins (51,74 %, avec une abstention de 59,8 %) et Roquemaure (50,76 % des voix, avec une abstention de 58,3 %), autant de villes où le FN était très haut.

Le FN dénonce « un scrutin pas si démocratique que ça »

Du côté du FN, largement défait ce soir, on fait contre mauvaise fortune bon coeur : « c’était déjà fabuleux d’être au second tour », lance Monique Tezenas du Montcel. Pour autant, la candidate frontiste a du mal à cacher son amertume, et dénonce un scrutin « pas si démocratique que ça, avec au premier tour le manque de professions de foi, et au second tour beaucoup de maires ont favorisé la confusion en laissant les affiches du premier tour, il y en a même un qui a fait exprès de garer un camion devant mon affiche. » Quant au fait que sur les six candidats FN présents au second tour seul un a été élu, Monique Tezenas du Montcel n’y voit « pas un échec, on a encore progressé. »

Il n’empêche que sur cette troisième circonscription, il s’agit avant tout d’un succès de la majorité présidentielle. « Je ne boude pas mon plaisir car j’en entends certains qui sont déçus de certains scores, mais il faut se rendre compte de l’implantation du FN sur cette circonscription et de ce qu’Anthony Cellier a réussi à faire », lance le référent En Marche ! dans le Gard Jérôme Talon, ami du nouveau député de la troisième.

Du côté de la gauche locale, on ne cache pas non plus son plaisir. La conseillère régionale PS Catherine Eysseric, qui siège avec Anthony Cellier au conseil municipal de Bagnols et qui a jeté l’éponge pour ces législatives, se dit « heureuse qu’à la suite de Patrice Prat, ce soit encore le camp des républicains qui gagne contre le FN. J’ai hâte de travailler avec Anthony Cellier pour faire avancer les dossiers du territoire. » Le chef du Parti radical de gauche et élu Bagnolais Michel Cegielski se félicite du fait que « le PRG ne (se soit) pas trompé en soutenant quelqu’un de jeune, d’ouvert et pas arriviste. Les votants ont manifesté une volonté de changement de politique et de personnes. »

Reste que l’abstention sur cette circonscription est très élevée, une des plus fortes du département avec 56,14 % des inscrits, soit 52 575 citoyen(ne)s. De quoi en faire encore, et d’assez loin, le premier parti de cette circonscription.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité