ActualitésSociété

GRAU-DU-ROI Première réunion publique pour l’écoquartier

Première réunion publique pour le futur éco-quartier du Grau-du-Roi Photo DR).
Première réunion publique pour le futur éco-quartier du Grau-du-Roi Photo DR).
Première réunion publique pour le futur écoquartier du Grau-du-Roi (Photo DR).

"C’est un temps historique",  voilà comment le maire, Robert Crauste, a ouvert la première réunion publique visant à présenter le futur projet d’aménagement urbain écoquartier Méditerranéen la semaine dernière à l’Espace Jean-Pierre Cassel.

Pour l’occasion, Robert Crauste avait à ses côtés le professeur Juan Busquets architecte-urbaniste de renommée internationale du cabinet Bau’B et titulaire de la chaire d’Urbanisme à l’Université de Harvard et Vincent Delorme de la Segard, assistant à maître d’ouvrage. Juan Busquets n'est autre que celui qui a réalisé les infrastructures des Jeux Olympiques de Barcelone.

Le maire a ouvert la réunion publique qui a su rassembler près de 200 personnes en rappelant l’institution que fut pendant des années le terrain du camping des Pins à deux pas de la mer et du village. En effet, ce site a été choisi pour l'implantation de ce nouveau quartier. Pas très éloigné du centre-village, c'est l'endroit parfait pour ouvrir la ville vers un autre type d'habitat. "Ce terrain exceptionnel est le dernier constructible du Grau-du-Roi. Sur 6,5 hectares dans le centre et nous avons la volonté d’avoir une approche très qualitative" évoque Robert Crauste.  Ce nouveau quartier constitue un projet structurant labellisé écoquartier, qui intègre des éléments de la transition énergétique.

La réflexion concerne l’ensemble du village des marins-pêcheurs jusqu’à la gendarmerie et aux arènes. Pour Juan Busquets, c’est évident, "Le Grau du Roi a la capacité de monter en gamme et les espaces de l’écoquartier sont une opportunité incroyable". L’urbaniste a également présenté sa vision de la commune et sa réflexion sur le diagnostic. Enfin, c'est le public qui a pu s'essayer à la prise de parole libre dans un question-réponse intéressant et bienveillant. Les interrogations ont surtout porté sur les problèmes de stationnement, d’accessibilité à la ville (principalement au niveau du pont levant et du rond-point de la gendarmerie notamment) et de circulation.

Pour conclure, le maire a annoncé la mise en place d’ateliers où seront conviés les habitants pour avancer à toutes les étapes de cet ambitieux projet.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité