ActualitésSociété

TOROS Juan Bautista expose son costume de C. Lacroix au Musée nîmois

Juan Bautista en compagnie des élus de la Ville de Nîmes Photo Anthony Maurin).
Juan Bautista en compagnie des élus de la Ville de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le Musée des Cultures Taurines vient d'ajouter, pour un temps, une pièce fantastique à sa collection éphémère. Pour célébrer l'exposition consacrée au créateur Christian Lacroix, le matador de toros arlésien Juan Bautista a permis de voir de plus près le costume de sa corrida solitaire de la feria de Pentecôte 2017.

Le matador de toros Juan Bautista est aimé des arènes de Nîmes. Depuis qu'il est enfant, c'est ici qu'il rêve des toros et depuis qu'il est matador de toros, c'est ici qu'il a le plus souvent triomphé et de la manière la plus forte. Il y a fêté son 500ème paseo il y a quelques saisons et lors de la dernière feria de Pentecôte, il y a combattu seul une corrida complète. "Tout d'abord, merci pour la démarche que vous faites dans le cadre de l'exposition de Christian Lacroix au Musée des Cultures Taurines. N'oublions pas que Juan Bautista a fait le paseo de son solo avec la cape de Nimeño II pour un moment historique. Les arènes de Nîmes sont pour Juan Bautista une histoire d'amour, il est très attaché à notre amphithéâtre. Merci aussi à Christian Lacroix d'avoir créé ce costume, à Fermin de l'avoir réalisé, à Simon Casas pour avoir monté le cartel et à toi, Juan Bautista!" assure Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes qui n'a pas oublié d'espérer que le costume, qui doit être exposé jusqu'au 27 septembre, le sera peut-être plus longtemps!

 

Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

"Cette corrida était la réalisation d'un rêve. Ce jour-là, je suis sorti pour la 12ème fois des arènes en triomphe et pour la cinquième fois consécutive! La Ville de Nîmes et ses équipes se sont beaucoup impliquées et grâce au clip video tourné cet hiver pour promouvoir l'événement, j'ai vraiment pu visiter la ville de la meilleure des façons. C'est ici, au Musée, que le costume sera le mieux car je ne pense pas le porter à nouveau. Quand une corrida comme celle-là se termine, après, il y a un vide. J'ai une autre corrida le 15 (NDLR nous étions le 13 juillet) et nous nous reverrons certainement aux Vendanges pour tenter de sortir une fois de plus en triomphe!" explique le maestro arlésien.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

"On retrouve les couleurs de Christian Lacroix. Je lui avait demandé un costume léger, facile à porter car affronter six toros, ça pèse!" conclut Juan Bautista qui fêtait en même temps son anniversaire. D'ailleurs, la Ville de Nîmes lui a donné un bien joli présent, une gravure rare de Lucien Coutaud, un peintre surréaliste nîmois.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité