ActualitésSociété

NÎMES La pétition qui n’arrange personne mais qui commence à faire du bruit

colonnade-caissargues-theatre-photo-dr

Une pétition, lancée il y a deux ans, prévoit le retour des colonnes de l'ancien théâtre en centre-ville de Nîmes dans le cadre d'un nouveau projet architectural.

C'est un serpent de mer, une rengaine quasi estivale que l'on ressort chaque année ou presque et qui a tendance à cristalliser les relations entre les pour et les contre. Territoire de réboussiers et de conservateurs, Nîmes est aussi ouverte sur l'avenir tout en essayant de ne conserver que les monuments qui peuvent lui rapporter gros. Est-ce raisonnable? Peut-on nous, citoyens du 21ème siècle, choisir à la place de nos enfants?

La pétition lancée par un Nîmois l'est en ces termes. "Classée aux monuments historiques en 1949 et ravagée par un incendie en 1952, la colonnade remarquable de style Empire de l'entrée du Théâtre de Nîmes incendié, resta telle quelle sans véritable projet jusque dans les années 1980 et fut déplacée à l'actuel emplacement de l'aire de repos de l'autoroute de Caissargues par l'ancien maire Mr Bousquet où elle y demeure depuis, perdue au milieu de la nature". Loin de tout, des yeux et du cœur des Nîmois, ces colonnes, aussi belles soient elles, ne sont pas du tout datées de l'antiquité mais rappellent certainement plus cette époque bénéfique à Nîmes que l'architecture du futur Musée de la Romanité. Alors, quelques personnes s'interrogent et demandent un petit retour en arrière. Des citoyens prennent les devants.

"La polémique Carré d'Art / Théâtre n'a plus sa place et l'on ne va pas revenir sur ce qui a été fait, avançons... mais sachons aussi préserver et réutiliser ce qu'il nous reste du patrimoine architectural de la ville afin de la rendre plus belle encore. Pourquoi ne pas rapatrier cette colonnade abandonnée en centre-ville là où elle a été conçu et l'intégrer dans le cadre d'un nouveau projet architectural? Ou mise en valeur au milieu d'un parc urbain " à l'Antique" comme la nouvelle Coulée verte à venir? Ou tout simplement reconstruire le théâtre à l'identique à un autre emplacement que celui de Carré d'Art vu que la ville n'a plus vraiment de grand théâtre municipal remarquable et digne de ce nom? Les possibilités sont multiples mais en tout cas sa place, selon toute logique, est dans la ville et pas sur une aire d'autoroute en rase campagne. Ça n'a pas de sens!". Le questionnement est honnête, la pétition est lancée et a su recueillir plus de 500 signatures.

"Élevé au 19ème siècle, classé puis démonté et expulsé au 20ème siècle, réhabilité et réimplanté à Nîmes au 21ème siècle, le théâtre serait le symbole d’une initiative culturelle citoyenne" lance une signataire. "À l'heure où l'on essaie de mettre en valeur le patrimoine nîmois, laisser ce bijou sur une aire d'autoroute est ridicule. Tous les Nîmois étaient indignés quand elles ont été déplacées et c'est très compréhensible. Leur retour serait un plus pour la ville" affirme une autre.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “NÎMES La pétition qui n’arrange personne mais qui commence à faire du bruit”

  1. D’ailleurs ça serait sympa de savoir comment elles ont été déplacées jusqu’à cet endroit, vu qu’apparemment il s’agit d’un seul gros bloc. Quels moyens ont été mis en œuvre ?

    1. il ne s’agit pas d’un seul gros bloc mais d’une quantité non négligeable de pierres de formes et tailles différentes
      pour avoir été témoin direct du remontage, il a fallu aux ouvriers qui ont procédé au démontage ET au remontage, réinventé un outil de levage utilisé à l’époque de la construction initiale pour pouvoir déplacer les bloc en les « agrippant » par leur centre (un creux carré y étant situé)
      le démontage à fait l’objet d’une numérotation précise de chaque pierres mentionné sur un plan d’ensemble
      le remontage à donc suivi l’étape du démontage dans l’ordre inverse conformément au plan établi
      un gros Lego en somme

  2. J’aimerais comprendre pourquoi « Objectif Gard » s’obstine à ignorer « Les Rues de Nîmes » qui a également Lancé un pétition sur Change.org qui atteint déjà 363 soutiens en moins de 2 mois et fait la part belle dans ses colonnes à une pétition, certes tout aussi honorable (Que « Les Rues de Nîmes » et ces 2200 followers à d’ailleurs relayé) mais qui ne totalise 820 soutiens… en 2 ans !
    Si cette pétition « Commence à faire du bruit » au bout de 2 ans, la nôtre doit être assourdissante !… et pourtant, vous continuez de l’ignorer ! Tout comme vous restez complètement indifférent à notre action et notre page Facebook depuis sa création il y a 2 ans. Pouvez-vous m’expliquer ?

    1. Il y a un travail de fond à réaliser sur Nîmes. Voirie, sécurité, circulation, stationnement, propreté … pour la rendre encore plus attractive.
      Félicitations pour cette initiative qui n’en doutons pas va porter ses fruits et aux Breton(s) qui aiment Nîmes …

  3. Je n’ai jamais accepté que l’on ne reconstruise pas le théâtre avec les « fameuses colonnes ».
    Le Musée de la Romanité c’est une chose mais il manque à Nîmes un VRAI théâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité