ActualitésSociété

GARD Une rencontre pour voir différemment

Le staff de la Fédération des Aveugles et Amblyopes Gard-Lozère Photo Anthony Maurin).
Le staff de la Fédération des Aveugles et Amblyopes Gard-Lozère (Photo Anthony Maurin).

Si les aveugles ne voient pas ou mal depuis la nuit des temps, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France s'apprête à fêter ses 100 ans d’existence.

Pour l'occasion, la FAAF Gard-Lozère organise deux journées portes ouvertes dans le cadre de ce centenaire. À Nîmes dans les locaux situés au 4 rue du Colisée, les vendredi 22 et samedi 23 septembre et à Alès, à l'Espace André Chamson le samedi 23 septembre 2017 de 10h à 17h.

Lors de ces deux journées, les adhérents et bénévoles de l’association auront le plaisir de vous faire découvrir leurs actions et les missions qu'ils accomplissent avec brio au quotidien. Vous pourrez également partager les expériences des personnes atteintes de déficience visuelle et ces sensations vous feront à coup sûr changer de regard sur ces humains trop longtemps écartés de la vie sociétale.

Depuis 100 ans, la FAAF fédère près de cinquante associations qui s’engagent à œuvrer en faveur de la citoyenneté des personnes aveugles et amblyopes. Petits chiffres qui font peur... En France, 80000 personnes souffrent de cécité totale et 1700000 personnes sont concernées par la déficience visuelle. Ces personnes n’ont qu’une espérance, qu’une ambition, vivre pleinement leur citoyenneté. Mais aujourd’hui, 50% des personnes aveugles sont réduites au chômage dans notre pays, moins de 5% des livres édités chaque année leur sont accessible et ne parlons pas du recul inquiétant du braille. La prise en charge des enfants aveugles par l’école ordinaire, même si elle est en progrès, est loin d’être parfaite et le faible niveau scolaire des enfants déficients visuels en fin d’étude inquiète.

La fédération Gard-Lozère est une association laïque, administrée majoritairement par des personnes porteuses d'un handicap visuel. Son siège social se trouve à Nîmes et dispose d'une antenne à Alès. Au programme de ces journées pédagogiques, information et conseil, sensibilisations au handicap visuel, ateliers sensoriels (tactile, olfactif, gustatif), découverte du livre audio et de l’audiodescription, présentation de matériels adaptés, initiation au Braille et d'autres activités sportives (tandem, pétanque).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close