A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

dessin

Comme tous les dimanches, @objectifgard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

Comme on se retrouve... Mercredi midi, à la brasserie de l'Ambiance à Alès, le hasard a voulu que l'ancien député de la 4ème circonscription du Gard, Fabrice Verdier, se retrouve à quelques tables de celle qui l'a battu aux Législatives, Annie Chapelier. Au moment du café, cette dernière est venue saluer son ancien adversaire en lui faisant savoir qu'elle souhaiterait le rencontrer prochainement. "D'autant que je ne suis pas mort comme vous l'avez laissé entendre sur Objectif Gard", a répondu Fabrice Verdier du tac au tac (article à relire ici). Un peu gênée, Annie Chapelier a habilement botté en touche en insistant sur ce rendez-vous qu'il fallait absolument prendre. La brasserie l'Ambiance n'a jamais aussi bien porté son nom.

Annie Chapelier rassure la femme de Max Roustan ! Ce mercredi, en le voyant rire tout seul à l'approche des journalistes, on se doutait bien que le maire d'Alès en avait une bonne à raconter. Hilare, Max Roustan venait de découvrir un article - paru le matin même dans la presse locale - avec un titre à double sens que voici :"Annie Chapelier :"Je n'ai aucune relation avec Max Roustan". Une phrase ambiguë qui a fait la journée du maire :"Pour une fois qu'il y en a une qui dit ça ! Au moins, ma femme est rassurée". A défaut d'avoir la confiance de Max Roustan, Annie Chapelier a au moins celle de sa femme. Un bon début...

Le roi du steak haché. L’audition du fils du PDG du groupe Bigard jeudi par les députés dans le cadre des états généraux de l’alimentation a fait grand bruit, tant Maxence Bigard a répondu aux interrogations des parlementaires avec dédain et une précision toute relative. Et parmi les députés qui se sont aventurés à questionner le fils du « roi du steak haché » aux côtés notamment de François Ruffin, on compte le Gardois Anthony Cellier (LREM, 3e circonscription). Anthony Cellier a posé une question sur le bien-être animal, après que l’Insoumis a évoqué les conditions de travail des salariés de Bigard, sans obtenir de réponse, disons, précise de l’industriel. Le Gardois n’aura pas plus de chance que le Picard, puisqu’il se verra opposer une réponse là aussi évasive, accompagnée… d’une question. (Pour voir la vidéo, c’est ici à partir de 2h55). 

Les Républicains : la nouvelle équipe fait jaser. Ce vendredi, le secrétaire départemental Franck Proust a présenté le nouvel organigramme de la fédération gardoise. Une équipe élargie, chargée de reconquérir le coeur des électeurs après l’échec cuisant des élections présidentielle et législatives. De nouvelles fonctions ont été créées : Laurent Burgoa devient délégué à la commission des investitures, Maud Chelvi sera chargée des réseaux sociaux ou encore Gerardo Marzo, s'occupera de l’événementiel. L’annonce n’a pas été sans susciter quelques commentaires au sein même de la famille politique… « C’est une équipe Nîmo-nîmoise ! Pourtant, nous avons des élus départementaux comme les maires Eddy Valadier, Gaëtan Prevoteau ou le conseiller régional, Frédéric Touzellier. » Franck Proust prépare l’avenir (son avenir ?) et place ses fidèles. Qui ne l’aurait pas fait ?

Le FN de Nîmes crée son association. Au coeur de l'été, les élus d'opposition du Front National à la ville et à l'Agglo de Nîmes ont décidé de se constituer en association 1901. Objectif officiel : rassembler les élus frontistes qui siègent au sein du conseil municipal de Nîmes et au sein du conseil communautaire de Nîmes Métropole, et de promouvoir leur action politique. Officieusement, l'idée du président de cette association, Yoann Gillet est d'éviter, en cas de recours judiciaire contre la ville ou Nîmes Métropole de le faire en son nom propre mais désormais au nom de l'association. Et ainsi s'offrir plus de marges de manoeuvre et moins de dépenses personnelles ?

lachaud-prefet-corrida

L'image : Yvan Lachaud sait bien s'entourer. Après avoir assisté à la corrida du samedi matin au côté du Préfet du Gard, Didier Lauga, Yvan Lachaud accompagné de son conseiller François Martin, avait invité pour celle de l'après-midi, le Procureur de la République, Erick Maurel. Mais aussi Mounir Benslima, célèbre médecin légiste, expert judiciaire et chef de service au CHU de Nîmes. Enfin, un membre du pôle financier de Paris était également présent ainsi que Jean-Pierre Bandiera, juge des libertés et de la détention à Nîmes. Une occasion de se montrer et d'envoyer un signal à ses futurs concurrents en 2020, assis à quelques marches ? L'avenir le dira.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Chez les Républicains la nouvelle équipe fait jaser? encore conviendrait il de nous dire ce qu’il y a de nouveau dans cette équipe. On change les postes mais les hommes restent. tout le monde à l’oeil rivé sur 2020. Mais c’est encore loin…pas sur que l’électorat de droite suive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité