A la uneActualitésSociété

NÎMES Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les reptiles

Beaucoup de monde pour les Reptiliades édition 2017 (Photo Anthony Maurin).
Beaucoup de monde pour les Reptiliades édition 2017 (Photo Anthony Maurin).

Les Reptiliades sont un salon un peu spécial mais à voir si vous souhaitez vous rassurer sur un univers ancestral mais à la mode, celui des reptiles. Au Parc des Expositions, la famille est la bienvenue et, honnêtement, parents et enfants passeront un excellent moment.

Le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou qui a un grand cou, le gros touffu, le p'tit joufflu, le grand ridé, le mont pelé... Comme disait Pierre Perret en parlant d'autre chose. Adaptons la maxime aux reptiles et vous tapez dans le mille! Les Reptiliades sont au top de ce que l'on peut offrir de mieux pour une approche béotienne tout en douceur et en pédagogie. Loin d'être ridicule et anarchique, le monde des reptiles est passionnant et foisonnant de nouveautés. Si les codes et règles en vigueur sont à ne pas omettre, posséder un de ces nouveaux animaux de compagnie n'est plus impossible, loin de là.

A lintérieur, près de cent exposants répondent à toutes les attentes (Photo Anthony Maurin).
A l'intérieur, près de cent exposants répondent à toutes les attentes (Photo Anthony Maurin).

"Toute cette queue pour voir des reptiles?" s'interroge un enfant à la vue de la file d'attente qui patiente sur le parvis du Parc des Expos. Du monde? Énormément de monde, des familles, des jeunes, des vieux, des curieux, des professionnels... Il faut dire que les reptiles réussissent le difficile exploit d'être aussi intrigants que terriblement flippants! Et ça, au moins, ça ne laisse personne indifférent.

Dinosaures et structure gonflable, petits bonus des Reptiliades 20171 (Photo Anthony Maurin).
Dinosaures et structure gonflable, petits bonus des Reptiliades 20171 (Photo Anthony Maurin).

A la mode après être passés par le affres de la moquerie, les passionnés de reptiles ont donc aujourd'hui le vent en poupe et ne s'en flattent même pas. Ils continuent à vivre avec engouement leur passion tout en permettant d'agrandir le cercle des amateurs du genre. Ici, les enfants n'ont pas peur, ou presque. Une fois les premiers instants dépassés et la vision des premières bizarreries, c'est une multitude de questions qui vient à l'esprit.

Tous les serpents les plus communs sont au rendez-vous (Photo Anthony Maurin).
Tous les serpents les plus communs sont au rendez-vous (Photo Anthony Maurin).

Là aussi, les professionnels ne vous riront pas au nez et n'ayez crainte, posez la plus idiote des questions si cela vous chante, on vous écoutera et expliquera sans condescendance aucune. Lampes, terrariums, vivariums, décorums, plantes, nourritures et compléments alimentaires, insectes, vers, documentation, produits peints à la main, sciure, accessoires improbables mais utiles, t-shirts, cages... Mais surtout reptiles et associés!

Nouveau projet familial? (Photo Anthony Maurin).
Nouveau projet familial de décoration intérieure? (Photo Anthony Maurin).

Du boa traditionnel à sa mutation "mini boa", du serpent le plus fin à celui qui vient de se repaître, du monochrome au plus vivace, de l'araignée velue au gecko, du "C'est quoi ce truc?" au scorpion, du scinque à langue bleue aux tortues en passant par les mantes religieuses, les coléoptères ou les phasmes, c'est bien plus que de simples serpents qui sont à voir et à acheter.

Pour le coup, toutes les bourses peuvent espérer trouver leur compte. Pour les néophytes qui veulent découvrir une espèce, pour les initiés qui veulent cumuler les aventures et pour les passionnés qui ne vivraient pas sans lumière artificielle à la maison, on peut même trouver des décors à insérer dans le salon!

No comment, la pédagogie parle delle-même (Photo Anthony Maurin).
No comment, la pédagogie parle d'elle-même (Photo Anthony Maurin).

Tarif 7 euros pour les adultes et 3 euros pour les enfants. Horaires de 10h à 19h ce 24 septembre. Une partie buvette-restauration intérieur et extérieur vous permettra de profiter au mieux de votre visite.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité