A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Crocos perméables sous orage parisien

Rachid Alioui va cruellement manquer à l'effectif croco... Photo Archives Anthony Maurin).
Rachid Alioui (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour le compte de la 10ème journée de Ligue 2, le Nîmes Olympique (8ème) se déplaçait à Paris pour y affronter le PFC (6ème) qui devançait les Crocos d'un petit point au classement. Score final: 2-1.

En effet, Charléty est un stade qui mérite la Ligue 2 mais on préfère le voir dans le contexte d'un championnat de quartier plutôt que pour un match de Ligue 2 tant il sonne creux quand le ballon devient rond... En tout cas, invité de dernière minute et très honnête trublion du championnat, le Paris Football Club reçoit des Nîmois en quête de sérénité. Après leur lourde défaite 1-5 face à Niort aux Costières la semaine dernière, les Crocos veulent faire reluire leur cuir et revenir de Paris avec quelques chose dans leur gueule autre qu'une surprenante gifle.

Pour cela, la semaine de travail doit porter ses fruits même si Paris est un club qui a su recruter intelligemment et une équipe dont l'effectif est technique et joueur. Des Nîmois bis en somme! Anthony Briançon, blessé et qui a passé une sale semaine, n'est pas du voyage mais espérons qu'il nous revienne rapidement et avec les dents acérées. Au coup d'envoi, Bernard Blaquart a mis Baptiste Valette dans les buts nîmois, une première pour le troisième gardien arrivé au mercato comme troisième recrue des Crocos. Décidément, à Nîmes, on utilise les gardiens, pour Valette, c'est une première en Ligue 2! Mathieu Robail et Idriss Ech-Chergui anciens crocos sont sur la feuille de match, mais font banquette.

Aïe...

Avec 155 tirs tentés par Nîmes et 138 par Paris, les deux meilleures équipes du championnat en la matière s'affrontent dans un match qui s'annonce flamboyant. Les premières minutes sont à l'avantage du PFC qui le concrétise à la 7ème. Premier but qui rappelle de récents mais terribles souvenirs. Sur le côté droit après une touche, Lavigne déborde et centre pour Saint-Louis. Valette est un peu court et l'attaquant parisien inscrit le premier but de la rencontre... 1-0. Alors en 4-3-3, les Crocos doivent réagir rapidement. Ils le font par l'intermédiaire de Del Castillo qui attaque fort à gauche et centre en direction d'Alioui et Thioub, seuls au monde à l'entrée de la surface. On y croit un temps mais les Nîmois hésitent et finissent par ne pas s'occuper du ballon qui file sans trouver preneur!

Savanier prend un jaune et manquera le prochain match mais Thioub y va de sa grosse occasion. Alioui, dans la surface parisienne, passe le cuir à Thioub qui devance Delaine en lui marchant littéralement dessus. Le Croco se met en position de tir, frappe, mais le capitaine Lybohy se sacrifie et réalise le tacle parfait qui détourne le ballon du but. A la 20ème, Alioui reprend un magnifique ballon qui lui arrive dans le dos en le contrôlant à merveille au point de penalty parisien. Le Croco, idéalement placé, tire du gauche mais ne cadre pas... Et le Nîmes Olympique ne marque toujours pas.

Ouille...

Bozok, très injustement signalé en position de hors-jeu, aurait dû filer seul aux buts dans une folle chevauchée mais l'arbitre assistant en a décidé autrement, dommage. Savanier est à deux doigts du rouge à la 27ème et sa faute laisse la place à un joli coup-franc capté par Valette.Toujours les projecteurs fixés sur lui, Valette réalise une superbe parade! Lopez croise son tir puissant et le nouveau portier nîmois plonge et repousse l'assaut avec panache et fureur.

Le Nîmes Olympique est imprécis et sans imagination comme coupé d'inspiration et de souffle jusqu'à la délivrance! Bozok opération Lazare! Un sublime centre d'Alakouch qui arrive pile-poil au point de penalty. Devinez quoi, le renard Bozok plonge et met un coup de tête digne de Fight Club. 1-1, la rébellion est sonnée, les Crocos reviennent d'entre les morts et rêvent d'un nouveau départ.

D'un coup d'un seul et dans des conditions climatiques chaotiques voire apocalyptiques, Tchokounté redonne l'avantage aux Parisiens. Sous le feu de l'orage et la mousson capitale, les joueurs du PFC se jouent du côté gauche de la défense nîmoise. Usant d'un jeu court et brillant, les attaquants font la passe, Nîmes, l'impasse et Tchokounté se retrouve esseulé aux six mètres. Il crucifie Valette et les espoirs crocos... A la pause, 2-1, tout est à refaire.

C'est la fête de la grenouille, pas du Croco

Au retour des vestiaires, le terrain est détrempé et les Nîmois sont les premiers en action, le match se tend un tantinet. Les occasions et le beau jeu sont devenus aussi rares que les cèpes en Cévennes. Nîmes s'entête à passer par la droite quand la pelouse gorgée d'eau lui refuse le passage. Beaucoup de fautes, d'erreurs techniques et de temps morts, c'est une seconde période pas franchement agréable à regarder sauf pour les amateurs droitiers de ballet aquatiques.

80ème minute de jeu et toujours aucune histoire à raconter, rien à se mettre sous la dent pour faire vivre la rencontre qui s'enlise dans un coma profond pour finir en mort cérébrale. Pic avant fin, Renaud Ripart passe la balle à Bozok bien placé dans la surface parisienne mais le Croco loupe le coche et sa frappe (87ème). Cinq minutes de temps additionnel et magnifique but des Crocos! Un corner est tiré par Del Castillo, repoussé par la défense. Boscagli récupère le ballon aux 30 mètres, seul, tire à ras du sol et sa frappe est victorieusement déviée par un Ripart encore masqué et hors-jeu aux yeux de l'arbitre. But refusé, difficile de juger à vitesse réelle, même au ralenti... Dommage, juste au moment où les Crocos s'activaient!

Les Nîmois, malgré cette défaite, restent dans la première partie de tableau. Après la trêve internationale, le Nîmes Olympique recevra l'US Orléans le vendredi 13 octobre aux Costières à 20h.

 

Fiche technique

Paris Football Club - Nîmes Olympique

Score: 2-1 (2-1).

Buts: Saint-Louis (7ème), Bozok (43ème), Tchokounté (45+1).

Conditions: Pelouse en bon état, pluie automnale.

Spectateurs: NC... Mais disons 1234 et plus de 200 Nîmois!

Arbitre: M. Jérémy Stinat.

Avertissements: Savanier (15ème), Lavigne (36ème), Nomenjanahary (37ème), Thioub (66ème), Tchokounté (72ème), Lopez (80ème).

Expulsion:

Le groupe nîmois: Valette- Alakouch, Cadamuro, Harek (C), Boscagli – Savanier (Ripart 82ème), Valdivia, Del Castillo- Thioub (Vlachodimos 68ème), Alioui (Depres 76ème) et Bozok. Joueurs non utilisés: Sourzac– Paquiez, Harek – Valls. Entraîneur: Bernard Blaquart.

Le groupe parisien: Demarconnay - Sidibe, Bong, Delaine, Lybohy (C) - Akichi, Lopez (Ech-Chergui 89ème), Nomenjanahary – Tchokounté (Yohou 78ème), Lavigne (Aabid 69ème) et Saint-Louis. Joueurs non utilisés: Ovono – Karamko – Mimoun, Robail. Entraîneur: Fabien Mercadal.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “NÎMES OLYMPIQUE Crocos perméables sous orage parisien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité