A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM La Green Team crucifie Dunkerque

La défense usamiste sest montrée intraitable ce soir Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
La défense usamiste s'est montrée intraitable ce soir (Photo : archives Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Entre équipes qui se connaissent bien et qui se craignent mutuellement, la bagarre a longtemps fait rage ce soir. Mais comme souvent en ce moment, à la fin c’est Nîmes qui gagne (31-25)… Désormais 5e, les Nîmois dépassent leurs hôtes du jour.    

La soirée débutait avec une séquence émotion quand le speaker officiel demandait une minute d’applaudissements en hommage à l’ancien gardien de but Usamiste, Philippe Médart, trop tôt emporté par la maladie cette semaine mais dont la photo souvenir s’étalait sur l’écran géant du Parnasse…

Gallego évacuait le stress et fêtait son retour en égalisant sur la première possession de balle locale (1-1. 2e). Avec un avertissement de chaque côté dès l’entame, le décor était campé et le ton donné : on allait montrer les biscotos ! (19-18. 38e).

On se rendait coup pour coup et…but pour but ! Toujours aussi vif, le feu-follet Rebichon bonifiait une rapide contre-attaque et amenait Nîmes à parité (3-3. 5e) avant de récidiver et faire basculer les siens en tête pour la première fois (4-3.6e).

Desbonnet et Rebichon soufflent le show !

Copieusement garni, le Parnasse infernal donnait du geste et de la voix pour porter sa Green Team. Sur son aile droite, le gaucher Sanad entendait la supplique du peuple vert et récurait la lucarne de l’infortuné gardien visiteur Annotel (7-6. 11e). Un « coast to coast » Desbonnet-Rebichon était bonifié par le dernier nommé et Nîmes prenait deux unités d’avance au compteur (9-7. 15e).

Le gardien Desbonnet et ses petits camarades ont encore sorti un gros match Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Le gardien Desbonnet et ses petits camarades ont encore sorti un gros match (Photo : archives Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Régulièrement sollicitée, la défense locale faisait front avec autorité et les vagues déferlantes des Maritimes venaient régulièrement s’y fracasser. Habile exécuteur des hautes œuvres, Vozab faisait valoir ses dispositions au jet de 7 mètres et les Nîmois prenaient un peu d’avance (11-8. 8e).

Mais Dunkerque profitait d’un petit coup de moins bien des Gardois pour revenir à deux encablures (14-12. 26e). À l’heure de la pause buvette, les Verts comptaient quand même leurs deux buts d’avance (15-13. 30e) et pouvaient envisager la suite avec sérénité même si rien n’était fait…

Reprise tambour-battant

Remontés comme des pendules, les Nîmois se ruaient à l’assaut du but dunkerquois (18-14.32e). Pour autant les visiteurs n’abdiquaient pas et profitaient même d’un penalty consécutif à une faute de Dupuy pour se remettre en selle (19-18. 38e).

Toujours aussi phénoménal, le gardien du temple local, Desbonnet, dégoûtait les attaquants visiteurs et ramenait la confiance dans le camp des Nîmois (21-18.41e). Intenable devant, Gallego (7/7 au tir) enfilait les buts comme d’autres les perles… (22-18. 43e). Et encore plus facilement quand c’était Desbonnet qui le plaçait sur orbite depuis sa propre zone après un énième arrêt !  (24-18. 46e).

Prandi et les nîmois peuvent jubiler... Photo : USAM-Yannick Pons)
Prandi et les nîmois peuvent jubiler... (Photo : USAM-Yannick Pons)

Suty trouvait la cible et voilà Nîmes qui déployait ses ailes (28-21. 54e) en dépit de l’exclusion temporaire du vaillant Tobie ! Les tambours du Green Kop et de la Pena redoublaient d’ardeur et sonnaient avec entrain le glas des espérances nordistes.

Un nouveau but de George (30-25.58e) et un petit dernier de Dupuy et cette fois l’affaire était dans le sac ! Debout comme un seul homme, le Parnasse pouvait saluer ses gladiateurs (31-25).

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité