A la uneActualités

SAINT-PRIVAT 40 nouveaux logements à la résidence l’Olivette

Pose de la première pierre de la résidence l'Olivette à Saint-Privat-des-Vieux. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Pose de la première pierre de la résidence l'Olivette à Saint-Privat-des-Vieux. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier matin, la première pierre de la résidence l'Olivette a été posée à Saint-Privat-des-Vieux.

"C'est un habitat de qualité qui favorisera la mixité sociale et générationnelle", souligne le maire de Saint-Privat-des-Vieux, Philippe Ribot, à l'occasion de la pose de la première pierre d'une nouvelle résidence qui verra le jour en début d'année 2019. La résidence l'Olivette, c'est son nom, sera située chemin des Ormeaux, face à la maison de retraite Notre-Dame-des-Pins. Un endroit stratégique puisque le gestionnaire Logis Cévenols a noué un partenariat avec la maison de retraite en réservant 11 des 40 logements pour des personnes âgées ou en situation de handicap.

Au sein de cette résidence, les loyers iront de 350€ à 480€ en fonction de la superficie des logements (il y a 11 T3 et 29 T4) et chaque villa bénéficiera d'une terrasse privative, d'un jardin et d'un garage. Les logements seront entièrement carrelés et dotés d'une chaudière individuelle à gaz.

Le sous-préfet mis en cause

Cette opération de près de 5,5 millions d'euros a été financée à 95% par Logis Cévenol qui réalise sa première opération à Saint-Privat-des-Vieux. Une "opération qui ne pourra plus se faire si la loi de finances est adoptée", prévient Jean-Luc Garcia, le directeur général de Logis Cévenols, remonté contre la baisse des loyers demandée par l'État et contre son représentant local, le sous-préfet Olivier Delcayrou, absent hier matin : "Je pense que c'est pour ça que M. le sous-préfet a préféré ne pas venir parce que c'est le genre de choses qu'il n'aime pas entendre".

Joint par nos soins, le sous-préfet a fait savoir que son absence "était liée à une urgence de dernière minute et en aucun cas pour ne pas entendre des revendications que je connais par ailleurs". Olivier Delcayrou rappelle au passage qu'il a participé au conseil d'administration de Logis Cévenols le 25 octobre dernier, l'occasion pour lui de "corriger les inexactitudes de présentation de la situation par le directeur général" mais aussi de relayer "les revendications et propositions (dont certaines sont très intéressantes) de l'office". C'est dit.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

 

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité