A la uneActualités

MIAM ALÈS Un début de salon au goût amer

C'est ce matin que le salon Miam a officiellement été inauguré. Absences remarquées et tensions ont marqué ce début de salon.

Inauguration du 25e salon Miam. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

"Le salon Miam, moi, ça me donne des maux d'estomac". La formule de Max Roustan a pris tout son sens ce matin lors de l'inauguration de cette 25ème édition consacrée à la Corse. D'ailleurs, le maire d'Alès et président d'Alès Agglomération a préféré ne pas venir, un rendez-vous qu'il ne manquait pourtant jamais les années précédentes. Le changement de direction à la tête de la CCI Gard - Éric Giraudier en remplacement de Francis Cabanat - n'y est certainement pas étranger. Max Roustan semble avoir fait passer le mot autour de lui puisqu'aucun représentant de la ville et de l'agglomération n'étaient présents. "Un boycott", soufflera quelqu'un pendant les discours.

Fabrice Verdier : "Francis Cabanat a fait de ce salon un incontournable de la gastronomie"

Des discours consensuels où seul le conseiller régional Fabrice Verdier s'est démarqué en osant prononcer le nom de l'ancien président de la CCI Alès : "Francis Cabanat a fait de ce salon un incontournable de la gastronomie". Blême, Éric Giraudier, le regard noir, ne bronche pas. On dit en général que les absents ont toujours tort, il y a parfois des exceptions...

Élodie Boschet

 

 

 

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité