A la uneSociété

NÎMES Régime vegan pour les P’tits poissons verts…

Alexandra et sa sœur ont ouvert les P'tits poissons verts il y a un an (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Le restaurant-salon de thé de l'Écusson est le seul restaurant uniquement vegan de Nîmes...

Alexandra et sa sœur ont ouvert les P'tits poissons verts il y a un an (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Chez les sœurs Moreno-Garcia, régime vegan oblige (*), contrairement à ce qu'indique la raison sociale de la maison et son jeu de mot, pas de poissons petits ou grands. Mais en revanche les petits pois sont verts et les légumes, achetés aux Halles toutes proches et auprès de fournisseurs spécialisés sur Internet, sont très majoritairement issus de l'agriculture bio !

Cela fait maintenant plus d'un an qu'Alexandra et Barbara Moreno-Garcia se sont installées au numéro 5 de la rue des Petits souliers dans ce qui était précédemment un restaurant antillais. Et les Dijonnaises de naissance et Nîmoises d'adoption ont su trouver les ingrédients pour faire de leur restaurant-salon de thé le lieu de rendez-vous incontournable de ceux qui prônent une alimentation différentes...et des autres !

Le restaurant est aussi un salon de thé (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Ici, on ne fait pas dans l’esbroufe et le clinquant. On vient plus pour l'ambiance et la découverte culinaire que pour manger avec des couverts en argent. Fait de mobilier hétéroclite chiné ça et là, le décor est sans fioriture mais bien agencé ce qui confère à l'ensemble une atmosphère chaleureuse et décontractée. Les deux sympathiques jeunes femmes y ont rapidement trouvé leurs marques et...une fidèle clientèle. "Nous avons une clientèle d'habitués. Des gens de tous les âges et de tous les horizons. Nous recevons aussi pas mal de touristes étrangers... Ce ne sont pas forcément des gens qui mangent quotidiennement vegan. Certains viennent découvrir de nouvelles saveurs."

Un décor simple mais chaleureux (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À la question de savoir pourquoi elles ont choisi de s'établir dans la restauration végane plutôt que dans le traditionnel, c'est Barbara qui répond : "À la base c'est un acte militant en faveur des animaux. C'est aussi démontrer que l'on peut proposer une cuisine goûteuse à base de légumes et de végétaux." D'origine espagnole, les deux sœurs ont pourtant jadis connu un régime alimentaire classique au sein d'une famille où l'on savait apprécier le jambon, les œufs et la viande. "On mangeait de tout ! Me concernant, cela fait déjà douze ans que je suis végétarienne. Alexandra est vegan depuis quelques années."

Barbara peut avoir le sourire : les Ptits poissons verts naviguent dans des eaux sereines ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À ceux qui penseraient que la nourriture vegan est insipide et terne, les deux frangines apportent un démenti cinglant avec une carte imaginative et créative où voisinent pakora (un beignet de légumes Indien), protéines de soja, du quinoa, un burger maison, un velouté aux allumettes de tofu et une tarte tatin aux endives braisées au vinaigre balsamique...

À manger et...à boire ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Un florilège culinaire en forme de mini tour du globe revisité de la gastronomie qu'on déguste dans une ambiance musicale hétéroclite estampillée musique du monde, elle aussi parfaitement dosée... Le tout à des tarifs très abordables. Comptez entre 9,50 et 12 euros le plat et 17 ou 21 euros pour une des deux formules. À essayer aussi le pain perdu au sirop d'érable (5 euros) et le tiramisu (6 euros). La mini épicerie propose un panel de chocolat, bières et cosmétiques. Vegan, bien sûr !

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Les P'tits poissons verts. 5, rue des petits souliers. Ouvert du mardi au samedi, de 9h à 18h. Tél : 09 87 01 42 00. lesptitspoissonsverts@gmail.com / www.lesptitspoisssonsverts.fr 

*Le véganisme (francisation de l'anglais veganism), dit également végétalisme intégral, est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. L'adoption de ce mode de vie découle généralement d'une idéologie qui propose une redéfinition normative de ce que devraient être les relations des humains aux animaux. Au-delà de l'adoption d'une pratique alimentaire végétalienne, qui exclut la viande et le poisson, mais aussi les produits laitiers, les œufs et le miel, le véganisme exclut la consommation de tout autre produit issu des animaux, de leur exploitation, testé sur eux ou contenant des substances animales : cuir, fourrure, laine, soie, cire d'abeille, cosmétiques et médicaments (source Wikipedia). 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité