A la uneActualitésSociété

SAMEDI, C’EST VOUS ! Patrick Camplan : « Chez les Républicains nîmois, c’est la foire d’empoigne… »

Chaque samedi à 14 heures, Objectif Gard ouvre ses colonnes aux lecteurs. À charge pour eux de nous raconter ce qui a retenu leur attention dans l'actualité de la semaine. Flash-back, retour en arrière. Paroles de Gardois !

Cette semaine, c'est Patrick Camplan qui nous confie son regard sur l'actualité. Bien connu des Nîmois, le Cévenol de naissance -il est né à Saint-Hippolyte du Fort- est un observateur avisé de la vie d'une ville où il réside depuis bientôt quarante ans...

Au terme d'une semaine plutôt agitée, le grand gaillard à la blanche crinière léonine n'a pas pu passer outre les dissensions qui agitent le mundillo politique local et le schisme qui s'est fait jour entre le maire Les Républicains, Jean-Paul Fournier, et l'UDI Yvan Lachaud, son désormais ex-adjoint aux finances mais toujours président de la communauté d’agglomération, Nîmes Métropole.

"Les péripéties qui agitent la mairie de Nîmes me donnent l'impression que le maire n'a plus  désormais comme seul but que de barrer la route de la mairie à Yvan Lachaud aux prochaines élections municipales", analyse l'ancien rugbyman amateur de l'USAC (Union sportive des amateurs de...Chiroubles !). "En ce moment la rumeur bruisse en ville que le maire serait même prêt à favoriser la candidature d'une femme pour lui succéder. Je ne sais si cela tient du fantasme et de la légende urbaine ou si c'est avéré... Auquel cas, notre prochain maire pourrait être Françoise Dumas... Chez les Républicains c'est la foire d'empoigne et ça se bouscule au portillon : Burgoa, Proust, Plantier... Je prédis une belle zizanie, sauf si le maire désigne clairement son successeur."

Marin émérite, l'ancien président de l'association sportive du Bas-Rhône et ex-gérant du snack-restaurant de ce club de tennis, a par ailleurs constaté qu'il n'y a pas que sous nos latitudes que des vents mauvais soufflent sur la politique et qu'il n'y a pas toujours le bon skipper à la barre : "J'ai relevé le retrait du président Robert Mugabe au Zimbabwe. Un retrait pas vraiment volontaire auquel il a été finalement contrait de céder sous la pression populaire. À 93 ans et après 30 ans passés au pouvoir, il était pourtant grand temps pour lui de passer la main. Mais comme beaucoup de ses semblables, il aurait certainement aimé jouer la prolongation. Son peuple en a décidé autrement..."

Démocrate et europhile déclaré, l'alerte sexagénaire s'est aussi penché attentivement sur les derniers développements politiques en Allemagne et les difficultés que connaît la chancelière Angela Merkel : "Je m'inquiète de la situation précaire d'Angela Merkel. Je me demande si elle parviendra à constituer un gouvernement, et avec qui et comment elle y parviendra. L’Allemagne est avec la France le pilier de l'Europe et je constate avec regret que c'est bientôt toute l'Europe qui en arrive à remettre en cause sa politique d'immigration sous la pression de la rue et des partis d’extrême Droite. Cela fait encore plus sens dans un pays comme Allemagne qui devrait pourtant tirer les leçons du passé..."

Passionné de sport et lecteur assidu de notre confrère l'Équipe, l'habitué du stade Kaufmann,il termine sur une note plus légère en évoquant les "tristes performances de l'équipe de France de rugby. Surnuméraires dans le Top 14, les joueurs étrangers ne permettent pas l’émergence d'une nouvelle génération de bons joueurs français. On va en arriver à la même situation que connaît le football anglais dont le championnat est un des meilleurs du monde mais dont la sélection ne sait plus gagner... Heureusement, à Nîmes cette année on est gâté côté sport avec le rugby, en tête de Fédérale 1, le Nîmes Olympique, 2e de Ligue 2, et les handballeurs de l'Usam, 2e de Ligue 1 !..."

Propos recueillis par Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité