A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGES À Roquemaure, la « Planète bambins » sur orbite

Initié en 2010, le projet de pôle petite enfance route de Nîmes à Roquemaure a finalement vu le jour en 2017. Un équipement à énergie positive inauguré en grande pompe samedi matin.

Le pôle petite enfance de Roquemaure a été inauguré samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le pôle, qui comprend une crèche pour les petits, moyens et grands, un lieu d’information unique pour la parentalité et un lieu ressource pour les assistantes maternelles, est entré en service en septembre dernier, mettant un point final à quatorze mois de travaux.

« La dimension écologique a été mise au premier plan »

Il accueille à ce jour 30 enfants, contre 20 pour la précédente crèche, et sa capacité sera à terme de 40 enfants. Le tout avec une grande qualité d’accueil, mais pas seulement : « la dimension écologique du projet (conçu par le cabinet In Extenso, ndlr) a été mise au premier plan, affirme le maire André Heughe. L’ossature est en bois, l’isolation en bottes de paille, l’enduit est en terre et le reste en pierre du Pont du Gard. Le chauffage est fourni par le sol via une pompe à chaleur et il y a des panneaux photovoltaïques sur le toit végétalisé. » De quoi obtenir le Label BDM (Bâtiments durables méditerranéens) Or pour la région Occitanie, le bâtiment faisant appel à des matériaux locaux et produisant plus d’énergie qu’il n'en consomme.

Une dimension plus forte à l’arrivée qu’au départ du projet. « Il a coûté 20 % plus cher, mais a été subventionné à près de 50 % au lieu des 35 % initiaux », explique le maire. En tout, le pôle petite enfance a coûté un peu plus de 2 millions d’euros, subventionnés à hauteur de 552 000 euros par l’État, 412 000 euros par la CAF du Gard, 168 000 euros par la Région et 92 000 euros pour le Département. La commune a autofinancé les 812 000 euros restants « à travers la dissolution des comptes de la Communauté de communes de la Côte du Rhône Gardoise », poursuit André Heughe.

Un équipement (inter)communal

Une communauté de communes qui regroupait Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres et Montfaucon, dissoute au 1er janvier dernier dans la douleur, obligeant le préfet à arbitrer ce que d’aucuns dans les différentes équipes municipales ont qualifié de « divorce ». Le projet, conçu sous son égide, revenait à la feue CCCRG, puisqu’elle avait la compétence petite enfance. Depuis, Roquemaure a rejoint le Grand Avignon, qui ne l’a pas. Du coup, la commune récupère seule le fonctionnement d’un équipement dimensionné à l’époque pour trois communes et employant quinze agents municipaux.

Le pôle petite enfance de Roquemaure a été inauguré samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La piste d’un fonctionnement confié au SIDSCAVAR (le syndicat intercommunal ad hoc, ndlr) a été étudié, « mais on a eu un souci pour y entrer de suite, car on voulait garder notre personnel qui serait passé sous l’égide du SIDSCAVAR, explique André Heughe. Mais on y viendra peut-être plus tard. » Le budget 2018 de la commune, en cours d’élaboration avant son vote au printemps prochain, en dira plus sur le coût de cette « Planète bambins » -le nom choisi pour le pôle- pour la commune.

« Un message pour les générations futures »

Une préoccupation encore lointaine au moment de couper le ruban sous une fine pluie et un ciel gris qui contrastait avec l’enthousiasme affiché par les partenaires et élus. Le président du conseil d’administration de la CAF du Gard, François-Xavier Degoul, voyant « un symbole pour notre avenir », le député Anthony Cellier « un message pour les générations futures » et le préfet, Didier Lauga, « un projet exemplaire. » Le vice-président du Département chargé de la petite enfance Jean-Michel Suau soulignera quant à lui que « plus de 15 000 enfants sont accueillis dans le département chaque jour », tout en affirmant que la soutien du Département au maillage du territoire allait se poursuivre. Dans le même registre, la conseillère régionale Monique Novaretti affirmera que le Conseil régional avait « une politique environnementale forte et soutiendra toujours de tels projets. »

Et la ville de Roquemaure compte bien poursuivre la constitution d’un pôle autour de l’enfance dans cette zone, puisqu’elle envisage désormais de déménager l’école maternelle pour la bâtir à l’arrière, à la place d’un court de tennis et d’un stade décrépi. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “DIMANCHE VILLAGES À Roquemaure, la « Planète bambins » sur orbite”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité