A la uneActualitésPolitique

CARTE SCOLAIRE Les parents de Jean Rostand bloquent le collège

Ce matin, plusieurs parents protestent contre le départ de leurs enfants vers d’autres établissements à la rentrée 2018. Un départ prévu dans le cadre de la nouvelle carte scolaire pour favoriser la mixité sociale.

Dès 7h30, plusieurs parents d’élèves se sont rassemblés devant l’établissement du quartier de la route d’Alès : « les bus sont vides ! Super ! » s’exclame une maman. (Photo : Coralie Mollaret)

Opération « collège mort » ce matin à Jean Rostand… À la faveur d’un appel lancé sur Facebook, les élèves étaient invités ce lundi à prolonger leur week-end, en restant chez eux. 

Nouvelle carte scolaire

Cette mobilisation s’opère dans le cadre de la nouvelle carte scolaire dessinée par le Département, en charge des collèges. Pour favoriser la mixité sociale, la collectivité a décidé de fermer l’année prochaine Diderot, planté dans le populaire quartier de Valdegour.

Sur ses 270 élèves, une partie ira dans le privé, à Jules Verne et 120 collégiens intégreront Jean Rostand. «  Pour ça, on a baissé les effectifs de Jean Rostand de 50 élèves : ils partiront à Jules Verne et à Feuchères » nous expliquait la vice-présidente déléguée aux collèges, Nathalie Nury.

(Photo : Coralie Mollaret)

Une organisation chamboulée 

« Le Département joue au domino avec nos enfants » s’indigne Sophie, mère d’un élève de 6ème. L’année prochaine, son fils étudiera à Feuchères, « à 40 minutes à pied de mon domicile ! » Même réflexion pour Anne-Sophie, dont le fils partira à Jules Verne : « il y a 4 ans on a acheté notre maison dans le quartier, en se disant que notre fils pourra faire sa scolarité à 5 minutes de chez nous… Ben voilà !»

« Je veux rester avec mes amis et mes professeurs » confie le fils d'Anne-Sophie, Alexandre, qui a retrouvé cette année, huit de ses anciens camarades d’Armand Barbès. « On aimerait que nos enfants finissent leur scolarité ici » poursuit sa mère, « la réputation de Jules Verne n’est pas bonne… L’établissement n’est pas très mixte. Deux de ses camarades d’Armand Barbès, qui dépendaient de Jules Verne, sont partis dans le privé. »

« Nous ne sommes pas contre la mixité ! »

Ces Nîmoises le jurent : « Nous ne sommes pas contre la mixité ! » Seulement, elles estiment que les moyens du Département pour y parvenir « ne sont les bons » : « au lieu de fermer Diderot de suite, on aurait pu transférer les 6ème ici à chaque rentrée. En trois ans le collège aurait été vide ! C’est comme ça que font les autres villes ! » lance Sophie.

« Moi je suis originaire de Montpellier, j’étais au collège La Paillade » ajoute Anne-Sophie, « le problème ce n’est pas la mixité, c’est de déplacer nos enfants en cours de scolarité. S'ils restaient là, et que 110 élèves de Diderot arrivaient, il n’y aurait pas de problème ! »

Par leur manifestation, ces parents veulent sensibiliser les élus du Département qui doivent bientôt se prononcer sur la carte scolaire. Une carte adoptée de justesse en CDEN, la semaine dernière.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité