A la uneSports Gard

GARD L’étoile de Bessèges en direct sur la chaîne L’Équipe

Photo d'illustration Étoile de Bessèges.

Hier soir, la 48ème édition de la mythique course gardoise a été dévoilée.

Une fois encore, les passionnés du vélo se sont donnés rendez-vous à la brasserie alésienne Didier Racing pour évoquer cette 48ème édition de l'étoile de Bessèges. La bonne étoile de cette course, l'incontournable organisateur Roland Fangille, a présenté, pendant près de deux heures, les moindres détails de la compétition devant un parterre de bénévoles, partenaires et élus.

S'il faut souligner l'incroyable investissement de Roland Fangille et de toute son équipe, il convient aussi d'indiquer que l'apport financier des élus - les maires des communes traversées (Bellegarde, Beaucaire, Nîmes, Bessèges, Chusclan, Laudun et la nouvelle venue Générac) mais aussi le Département du Gard, les agglos de Nîmes et d'Alès ainsi que la Région Occitanie - a été déterminant. C'est aussi grâce à ce soutien que l'étoile de Bessèges va s'offrir, pour la première fois, une très belle vitrine avec la retransmission, en direct sur la chaîne L'Équipe (chaîne 21), des quatre dernières étapes de la course. Autant dire la quasi-totalité puisque la course en compte cinq.

Organisateurs et élus unis pour cette 48ème édition. Photo Tony Duret / Objectif Gard

La première étape partira le mercredi 31 janvier de Bellegarde pour finir à Beaucaire (162 km), puis Nîmes-Générac le lendemain (151 km), suivi de Bessèges-Bessèges (152 km) le vendredi 2 février. Le samedi 3 février, les 18 équipes seront dans le Gard Rhodanien pour l'étape Chusclan - Laudun l'Ardoise (153 km) avant de terminer par le traditionnel contre-la-montre de l'Ermitage à Alès le dimanche (12 km).

Une dernière étape à ne pas rater puisque "très souvent le vainqueur se désigne dans le contre-la-montre", raconte en expert Roland Fangille qui peut se féliciter d'avoir fait de l'étoile de Bessèges la course cycliste qui ouvre la saison en France. "C'est la distance parfaite pour une reprise de compétition", témoigne par écrit un ancien vainqueur de la course, un grimpeur émérite, un certain Thomas Voeckler qui dans ce bel hommage épistolaire résume parfaitement ce qu'est l'étoile de Bessèges : "Cette course fait partie de l'histoire du vélo en France". Au même titre que le Tour de France qui, lui aussi, passera par Bessèges le 21 juillet 2018.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité