A la uneActualitésSports Gard

TOP SPORT 2017 Un trio gagnant pour Nîmes !

Cette année, pour le Top sport, ce n'est pas un mais trois lauréats qui se partagent la première place. Sans surprise, Nîmes rafle tout avec le Nîmes Olympique, l'USAM et le RCNG...

À mi-parcours, le Nîmes Olympique 2017/2018 n'a jamais été aussi bien placé pour retrouver la Ligue 1 (Photo : Serge Garcia/Nîmes Olympique)

Une fois n'est pas coutume mais nous n'aurions pas eu le coeur à les départager tant leur parcours en 2017 à longtemps tutoyé l'excellence. Les footballeurs du Nîmes Olympique, les handballeurs de l'USAM et les rugbymen du RCNG se partagent les lauriers 2017 d'Objectif Gard. On vous dit pourquoi...

Concernant les premiers nommés, après un début de saison 2016/2017 chaotique et une mise en route sur le mode diesel, ils ont enfin mis le turbo, devenant la meilleure équipe de la deuxième partie d'exercice. Devenue l'équipe à (a)battre, la phalange de Crocodiles emmenée par Bernard Blaquart (élu au final meilleur entraîneur de Ligue 2 !) a été dans la course pour la montée jusqu'à l'épilogue du championnat. Malheureusement, le retour canon des rouge et blanc ne leur a pas permis de grimper dans l'élite et les Nîmois ont dû se contenter d'une néanmoins très méritoire 6e place. La faute peut-être à ce match crucial perdu à domicile face à Auxerre mais plus sûrement à cause des points éparpillés en route façon "Petit Poucet" lors de la première partie de championnat. Gageons que ce n'est que partie remise puisque pour cette saison 2017/2018, deuxième à mi-parcours, les Crocos sont plus que jamais en course pour la montée ; voire pour le titre...

L'USAM version 2017/2018 s'est retrouvée des ambitions et les moyens de les réaliser (Photo : USAM)

À propos des Usamistes, bien plus qu'un réveil printanier prometteur, marqué entre autres par un exploit retentissant dans la salle des Nantais, on relèvera surtout le renouveau depuis septembre dernier d'une Green Team qui, depuis ses titres de champion de France (1988, 1990, 1991, 1993), n'avait jamais affiché de telles ambitions et un tel niveau de jeu. Copieusement mais intelligemment repensé et modifié par le président David Tebib et l'entraîneur Franck Maurice, l'effectif a réalisé une première partie de saison 2017/2018 qui force le respect et l'admiration. Au passage de la balise qui marque la mi-parcours, et après une victoire historique au Parnasse face au Paris-Saint-Germain, les Nîmois sont installés sur la deuxième marche du podium. Et pas sûr qu'ils acceptent facilement d'en descendre avant d'être qualifiés pour une compétition européenne... C'est bien connu : l'appétit vient en mangeant !

Les rugbymen nîmois réalisent une première partie de saison en tous points remarquable (Photo : RCNG)

Dernier de cette liste prestigieuse mais non le moindre, le RCNG mérite bien sa place dans ce palmarès 2017 d'Objectif Gard. Sur des terres où l'Ovalie se doit de côtoyer les jeux de ballon rond, les rugbymen nîmois ont prouvé que dans la cité des Antonin leur sport a toujours un avenir. Tout juste promus en Fédérale 1 lors de la saison 2016/2017, les Nîmois se sont rapidement installés comme une des équipes phares de leur poule. Qualifiés pour le trophée Jean-Prat, les hommes de l'entraîneur Lloveras ont été stoppés dans leur parcours dans leur double confrontation en 1/4 de finale face aux futurs vainqueurs de Rouen, mais non sans avoir vengé en terres normandes (11-31) un affront enregistré à l'aller à la maison (53-23). Cette saison 2017/2018 s'annonce encore sous les meilleurs auspices puisque qu'à la mi-temps de la saison les Nîmois sont en tête et comptent un match en moins sur leur principal rival, Mâcon... Le mois de janvier sera crucial pour les vert et rouge qui ont, quoi qu'il en soit, de bonnes raisons d'avoir foi en eux et en leur talent...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité