A la uneFaits Divers

NÎMES L’ex-compagnon avoue avoir tué la mère de son fils

 

Photo Objectif Gard

Un homme de 27 ans est mis en examen pour "meurtre sur conjoint". Un crime puni de la réclusion criminelle a perpétuité. Le parquet de Nîmes a demandé une détention provisoire pour l'artisan qui a avoué avoir tué son ex-compagne, avec qui il avait un enfant de 4 ans. Il est par ailleurs connu pour deux procédures en cours pour d'autres violences présumées toujours sur son ex-compagne... Des faits qui se seraient déroulés là où vivait le couple avant leur séparation, dans le département de l'Aveyron.

" Le drame va se jouer dans la nuit de mardi à mercredi entre 2h40 et 3h30 ", explique le commissaire Emmanuel Dumas de la Sûreté départementale de Nîmes en charge des investigations. " Il y a eu un déchaînement de violences. C'est un dossier symptomatique des violences faites aux femmes", poursuit le Procureur de Nîmes, Éric Maurel.

La mère de famille, victime de 6 coups de couteau alors qu'elle venait au rendez-vous fixé dans les rues de Nîmes avec le père de son enfant, n'a pas survécu à ses graves blessures. Un terrible drame de la séparation qui s'est déroulé autour du Musée des Beaux-Arts, à Nîmes, près de la rue de la Cité Foulc. Si les circonstances de la venue de la mère de famille à Nîmes ce soir-là ne sont pas connues, on sait seulement que cette maman allait chercher ses enfants dans l'Aveyron. " L'ex-compagnon qui travaillait depuis quelques jours sur un chantier à Nîmes est passé aux aveux complets", souligne le procureur de Nîmes. " Il était fou de jalousie. Il n'acceptait pas que son ancienne compagne puisse refaire sa vie avec un autre homme dans la région marseillaise ", complète le commissaire Dumas.

Boris DE LA CRUZ

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité