A la uneActualités

GARD RHODANIEN L’association Office de tourisme « tourne la page »

C’est peu dire que la fin d’année 2017 a été mouvementée pour l’association de l’office de tourisme intercommunal de l’Agglo du Gard rhodanien.

Le secrétaire et le président par intérim de l'association office de tourisme du Gard rhodanien Daniel Lelièvre et Erick Nicolle et la directrice du tourisme à l'Agglo du Gard rhodanien Claire Prost (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

D’importantes dissensions entre la présidente de l’association Emmanuelle Bromblet, son conseil d’administration et l’Agglo ont abouti à la démission de la présidente. C’est aujourd’hui le vice-président Erick Nicolle qui assure la présidence par intérim.

« Des choses ont été faites »

Une réunion se tenait jeudi soir à Bagnols, entre socioprofessionnels, équipes de l’Agglo et élus, pour acter le nouveau départ de l’association office de tourisme. Une réunion où « on a très vite tourné la page de ces atermoiements, on a dû en parler deux minutes », élude le secrétaire de l’association Daniel Lelièvre. Il faut dire que « contrairement à ce qui a circulé, l’office de tourisme n’était pas en panne sèche, des choses ont été faites, même si d’autres on a pu prendre du retard » poursuit Daniel Lelièvre.

Au rayon des choses faites, le tourisme du Gard rhodanien a accueilli deux bonnes nouvelles en toute fin d’année : d’une part le classement de l’office de tourisme en 2e catégorie, et d’autre part le renouvellement du label Vignoble et découvertes pour trois ans. Pour l’office de tourisme, il s’agit d’un classement assez technique, « mais qui est très important, car si on n’est pas dans ce classement, on n’existe pas auprès des institutionnels », explique Daniel Lelièvre. Il faut sans doute comprendre que le Gard rhodanien n’y existait pas jusqu’à maintenant, puisqu’il s’agit du premier classement d’un office de tourisme pour le territoire. Et pour arriver à ce classement, « il a fallu mettre en place une démarche qualité, un raisonnement Agglo, avec une grosse remise en question du personnel pour aller vers un travail en réseau », ajoute la responsable du service tourisme à l’Agglo Claire Prost. L’année dernière, les antennes de l’office de tourisme de Bagnols, Pont, Goudargues et Laudun ont accueilli 45 000 personnes.

L’identité du territoire, une priorité

Pourquoi ces touristes viennent dans le Gard rhodanien ? C’est aussi en répondant à cette question que les acteurs du tourisme local pourront le développer. « On se concentre sur l’identité œnotouristique, mais il faut encore voir sur quelle cible on se pose : vin et nature ? Vin et gastronomie ? On doit encore se trouver une identité », résume Claire Prost. On sent tout de même un tropisme vers les activités pleine nature : « on est en train de finaliser des boucles de cyclotourisme sur route sur tout le territoire et on développe l’activité VTT, qui est pour l’heure assez mal structurée », poursuit-elle. Plus largement, l’association office de tourisme compte « travailler sur la qualité de l’offre, en proposant des services pour mieux la qualifier, présente Daniel Lelièvre. On sera dans une mission de conseil pour faire monter notamment la qualité des hébergements. »

Voilà quelques gros chantiers, mais pas forcément les premiers : « la priorité des priorités, c’est le site internet et le déploiement des réseaux sociaux, avec des outils de réservation », lance Daniel Lelièvre. Le tout sous le nom de Provence Occitane, un nom choisi collégialement par l’association. Il va donc falloir créer toute la charte graphique et le logo : « le cahier des charges est prêt, affirme Claire Prost. On va consulter des agences, mais il nous faut l’identité visuelle en février. » Une community-manageuse stagiaire se chargera du lancement de la marque d’ici au printemps sur les réseaux sociaux.

D’ici là, et parce que l’office de tourisme a plusieurs fers au feu, cinq groupes de travail vont être montés, sur l’accueil, la promotion, l’événementiel, les activités de plein air et le label Vignobles et découvertes. Bref, du pain sur la planche, au sortir d’une année compliquée dont l’association assure avoir tourné la page, Claire Prost sentant même « qu’une dynamique s’est créée. » Méthode Coué ou faits ? Vu l’urgence des premiers chantiers, on ne mettra pas longtemps à être fixés.

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité