A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Le projet de centre médical, une aubaine pour Remoulins

Alors que la désertification médicale gagne chaque jour du terrain, le maire de Remoulins, 2 300 habitants, garde le sourire.

Vue d'artiste du futur centre médical de Remoulins (DR)

Il faut dire que pour Gérard Pedro, l’horizon médical de la commune est désormais radieux.

1 000 mètres carrés et une vingtaine de professionnels de la santé

« Quand on voit certaines communes en train de courir après les médecins, on a la chance d’avoir un groupe de médecins dynamiques », souligne l’élu. Un groupe de médecins qui se sent à l’étroit dans ses locaux de 300 mètres carrés sur la rue principale. « On est cinq médecins, mais on manque de place », explique le Dr Ghassan Fayad. Des médecins qui sont donc allés voir la mairie en quête d’un terrain à la fin 2014.

Ils n’auront pas cherché longtemps : le terrain de l’ancienne gendarmerie, situé pile en face du cabinet actuel, a fait la maille. « Au départ, on avait un projet de Maison des services publics sur ce terrain, rappelle l’adjointe Élodie Martinez. Ce dossier avait été voté par la Communauté de communes, sous l’ancienne mandature, et abandonné par l’actuelle. » Un terrain acheté à la mairie un peu plus de 300 000 euros, en vue d’y construire un grand centre médical de 1 000 mètres carrés.

« Les bureaux seront répartis sur deux niveaux, la pharmacie va faire son extension et derrière un promoteur va construire des logements non médicalisés, mais destinés aux personnes âgées », présente le Dr Fayad. Un centre qui accueillera « six médecins généralistes, un dentiste, trois kinés, une diététicienne, un orthophoniste, un psychologue, quatre infirmières, deux ergothérapeutes et une sage-femme », énumère le médecin. Autant de professionnels du médical et du paramédical qui sont « complémentaires, souligne le Dr Fayad. On va pouvoir enfin travailler en réseau, on sera dans le même lieu et on va pouvoir mutualiser les bases de données des patients. »

Un outil qui permettra également d’accueillir les internes dans de meilleures conditions, de constituer des staffs pluridisciplinaires « pour optimiser la prise en charge des patients », précise le médecin, mais aussi des réunions éducatives thérapeutiques des patients, référencées par l’Agence régionale de la santé. « L’idée est de faire de la pédagogie sur la pathologie du patient, sur le diabète ou le mal de dos par exemple, de prendre le temps, de casser le rythme », note le praticien.

Les bâtiments de l'ancienne gendarmerie de Remoulins vont être détruits pour laisser la place au centre médical (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« C’est une aubaine »

Bref, un gros projet et un vrai plus pour la commune et son attractivité : « à Remoulins on a tous les services et cette offre médicale va dans le même sens. C’est une très bonne chose pour Remoulins et les alentours », se ravit le maire, Gérard Pedro. « Ça va créer du flux en centre-village, c’est une aubaine pour nous », poursuit Élodie Martinez. D’autant que le projet ne va rien coûter à la municipalité. « Le financement est entièrement privé, on le finance nous même, sans aide », explique le Dr Fayad. La dizaine de professionnels de la santé qui porte ce projet met donc plus de 2 millions d’euros sur la table.

Pour Ghassan Fayad, c’est la preuve que « les professionnels de la santé, qu’on pointe souvent du doigt, sont des gens responsables. On a compris le souci d’accès aux soins et on met les moyens pour créer une offre plus attractive pour les jeunes médecins, qui sont parfois un peu frileux pour s’installer, et les patients. » Et le médecin l’affirme, arguant de son agenda déjà perpétuellement plein, « on ne fait pas ça pour travailler plus, mais pour optimiser la prise en charge des patients. »

Pour l’heure, le projet n’existe que sur plans. Ça ne devrait pas durer : le permis de démolir et le permis de construire sont en cours d’instruction, « le début des travaux est pour la rentrée et la livraison est prévue pour le deuxième trimestre de 2020 », ajoute le Dr Fayad. En attendant, le médecin est contacté par certains de ses confrères, intéressés par le projet. Un projet qui pourrait donc faire tache d’huile.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité