A la uneEconomiePolitique

NÎMES MÉTROPOLE Le président prend les commandes de l’aéroport

Il y a plusieurs semaines, Yvan Lachaud a trouvé un moyen pour récupérer la gestion de l’aéroport, présidé jusque-là par son rival et maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier.

L'aéroport de Nîmes-Alès-Camargue est l'un des dix aéroports d'Occitanie (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Depuis des mois, la gestion de l’aéroport Nîmes-Garons est au coeur d'une âpre bataille dans la guerre que se livrent le maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et le président Centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud.

Dans leur accord aux municipales 2014, le Nîmois jurait la main sur le cœur de laisser à son partenaire Centriste la présidence du Syndicat mixte en charge de l’aéroport. Les promesses n’engageant que ceux qui y croient, le premier magistrat de la ville de Nîmes est revenu sur sa parole. Plus question de passer les commandes…

Jean-Paul Fournier, échec et mat

Seulement ces dernières semaines, le vent a tourné en faveur d'Yvan Lachaud. Il y a en premier lieu les difficultés de financement du Syndicat qui ne permettent pas de présenter un budget 2018 à l’équilibre. Ensuite, contre toute attente, le président de l'Agglo a trouvé une faille... Un moyen de récupérer la gestion de l’équipement aéroportuaire.

En 2011, l’État transfère officiellement l’aéroport au Syndicat.« Dans son arrêté, le gouvernement donne à Nîmes métropole la possibilité de subroger le Syndicat », annonce tout sourire Yvan Lachaud. De fait, Nîmes métropole aurait pu reprendre la gestion de l’aéroport quand elle le voulait...

« La décision sera prise ce soir en bureau communautaire puis mise en oeuvre lors du conseil le 26 mars, à travers un budget annexe. Notre contrôleur de gestion à 15 jours pour faire un audit de l’aéroport », ajoute le patron de l'Agglo.

Le président Yvan Lachaud a organisé une conférence de presse cet après-midi au sujet de l'aéroport Nîmes-Garons (Photo : Coralie Mollaret)

Quel avenir pour l'aéroport ?

Les soucis financiers de l’infrastructure n'inquiètent guère M.Lachaud : « les partenaires (Département et Région) nous ont assuré de leur soutien financier. Un comité de pilotage sera mis en place pour les associer à la prise de décision. »

Du reste l'Agglo est prête à mettre la main au portefeuille. Mais pour financer son propre projet. Le Centriste souhaite développer l’activité aéroportuaire et l'enseignement supérieur : « nous avons 12 entreprises qui veulent s’installer. Nous devons les accueillir et faire des formations dans le secteur très demandé de l’aéronautique. »

Sur la question sensible du trafic passager, Yvan Lachaud a infirmé y être opposé :  « nous devons travailler en complémentarité avec Montpellier. De toute façon, dans 10 ans avec le développement des hubs et du train à grande vitesse, il n'y aura plus que les aéroports de Marseille, Toulouse et Barcelone ! » L’élu dit tout de même vouloir « développer des destinations en Europe du Nord pour ramener du développement économique. »

Qu'il s'agisse du président de l’aéroport de Montpellier ou des compagnies aériennes, Nîmes métropole devra convaincre. Ce qui n’est pas gagné d’avance…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi :

« Sa démission ? Une sage décision. » Yvan Lachaud est revenu sur la décision de Jean-Paul Fournier de quitter la présidence du syndicat mixte de l’aéroport. « Il aura mis plus d'un an... Ce n'est pas gênant, tout va bien ! », complète le président de Nîmes métropole.

« Hors de question. » Pour Yvan Lachaud il est « hors de question » de supprimer les trois lignes de l’aéroport de Nîmes (Charleroi, Liverpool, Londres). Une volonté que lui prête la mairie de Nîmes.

Le préfet saisit la justice. Selon Yvan Lachaud, le préfet du Gard « va déférer le syndicat mixte de l'aéroport devant le tribunal administratif pour l’illégalité de la  décision concernant la subvention de 400 000 € versée à Air Arabia pour la ligne Nîmes-Fès. »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE Le président prend les commandes de l’aéroport”

  1. Cela fait longtemps que cet aéroport est à bout de souffle, alors que près de chez nous, Montpellier et Marseille cherchent de la place….. Il faut mutualiser avec Montpellier. Pourquoi ? Parce que Montpellier souffre d’un manque de piste alors que NÎmes en possède une rénovée et pouvant accueillir n’ importe quel type d’avions (ce qui d’ailleur Pas le cas à Montpellier).
    Il faut donc développer le fret aérien, les vols charters et spéciaux, et le low cost, libérant de l’espace sur Montpellier.
    Ensuite il faut mettre l’accent sur la développement de la base européenne de sécurité civile pour faire de la plate-forme Nîmoise, « LA » référence européenn en la matière.
    Permettre le developement économique aéronautique (cela passé aussi par là formation).
    Il faut trouver des partenariats et du financement et je pense que Arles et là Camargue (comme cela l’etait avant) ne peuvent’ que bénéficier de la présence de cet aéroport, l’agglo D’Arles doit ausssi être partie prenante. Pourquoi ne pas faire de cet aéroport l’aeroport De la romanité….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité