A la uneFaits Divers

AU PALAIS « N’appelle pas les flics ! », lance l’automobiliste ivre au gendarme

Mauvaise journée pour Hubert. Il est près de 18 heures ce 18 novembre 2017 lorsqu’il est impliqué dans un accident de la route près de Quissac. L’homme de 41 ans est alcoolisé : quelques heures plus tôt, il avait forcé sur le pastis et bu du vin « plus que de raison ». Et comme un malheur n’arrive jamais seul, un gendarme en civil s’arrête pour sécuriser les lieux. Mais cela, le pauvre Hubert l’ignore encore.

- Va-t’en ! Et n’appelle pas les flics !, intime Hubert.

Trop tard, le loup est déjà dans la bergerie. Le militaire décline son identité et prend son téléphone pour appeler du renfort. Hubert, furieux, lui arrache son portable des mains et le jette dans un fossé. Il lui assène ensuite des coups de poing au visage avant de s’enfuir, à pied, à travers la garrigue. Il est interpellé quelques heures plus tard.

Plus question de s’échapper, aujourd’hui, à la barre du tribunal correctionnel d’Alès devant lequel Hubert est tout penaud :

- Je sais pas comment j’ai pu avoir un tel comportement. C’est inexplicable et inexcusable. J’ai perdu pied. J’avais mélangé alcool et antidépresseurs et je ne me souviens pas d’avoir voulu porter volontairement des coups aux gendarmes.

Souffrant de problèmes d’alcool depuis dix ans, Hubert a été condamné à huit mois de prison avec sursis. Il devra par ailleurs équiper son véhicule d’un éthylotest anti-démarrage pendant trois ans.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité