A la uneActualitésSociété

BELLEGARDE Le refuge animalier de la Fondation assistance aux animaux vous ouvre ses portes ce week-end

Ouverte il y a une trentaine d'années, la structure est reconnue pour son professionnalisme et son sérieux.

Au refuge, les animaux sont choyés par une équipe d'une dizaine de soigneurs

Au détour de la route départementale, ce verdoyant havre de paix et de tranquillité est devenu au fil du temps une sorte d'Arche de Noé terrestre. S'y côtoient dans un cacophonique mais enchantant environnement, chèvres, cochons, oies, poules, chiens et chats... Ici, les animaux sont pris en charge et choyés par une équipe d'une dizaine de soigneurs dévoués et par un vétérinaire.

En plus des chiens et des chats, le refuge abrite toute une basse-cour et un troupeau de 54 chèvres

Si elle ne se souvient plus de la date exacte, Anne-Laure Ledoux n'a pas à chercher bien longtemps pour se souvenir que cela fait "plus de trente ans que le refuge a été ouvert." Et depuis, son bien involontaire succès ne se dément pas. Aux traditionnels chiens et chats s'est ajoutée au fil du temps une population hétéroclite d'animaux, autrement destinée à l'abattoir mais qui coule désormais des jours heureux au refuge. "Nous avons à ce jour 273 animaux", détaille la directrice du refuge. "Dont 95 chiens, 90 chats et 54 chèvres !" Des chiffres qui sont à mettre en lien avec le fait que la Fondation assistance aux animaux se refuse à pratiquer l'euthanasie de confort et qu'elle accueille des animaux qui termineront leur vie au refuge...

Une quarantaine de bénévoles vient prêter main-forte aux employés pour promener les animaux

Et pour prendre en charge au quotidien toute cette sympathique faune régulièrement affamée et demandeuse d'attention, ils ne sont pas moins d'une dizaine de soigneurs. Mais comme le travail ne manque pas, les professionnels du cru savent pouvoir compter sur une solide phalange d'une quarantaine de bénévoles motivés, dont une bonne moitié est très active. "Ce sont généralement des gens qui habite dans un rayon de 25 kilomètres aux alentours", précise Anne-Laure, qui ne peut que se féliciter de pouvoir bénéficier de l'aide de cette main-d'oeuvre bienveillante.

Ouvert tous les jours de l'année, le refuge organise cependant deux journées portes ouvertes pour accueillir le public, faire découvrir les lieux et présenter ses activités  mais aussi ses actions, ses moyens, ses compétences. Ces 21 et 22 avril, entre 10 heures et 18 heures vous pourrez donc venir à la rencontre de l'encadrement et de ses petits protégés autour d'une boisson et d'un goûter offert par l'établissement. De la documentation sera mise à disposition et les visiteurs pourront échanger sur le sujet de la cause animale. Ce rendez-vous annuel est aussi l'occasion idéale pour venir adopter un animal. Une démarche qui doit être pesée et réfléchie avant de s'engager... Les animaux ne sont pas en peluche et ce ne sont pas des marchandises qu'on ramène ou qu'on échange au gré de son humeur du moment. Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant...

Les adoptants doivent verser une participation aux frais de 100 euros pour un chat, 120 pour un chaton, 135 pour un chien et 160 pour une chienne. Sur justification de conditions de ressources, les frais vétérinaires pour le suivi de l’animal peuvent être pris en charge par la fondation. Tous les animaux sont vaccinés et tatoués.

Sis route d'Arles, le Refuge est ouvert sept jours sur sept, de 13h30 à 17h. Tél : 04 66 01 13 21. Publireportage.

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité