A la uneActualitésSports Gard

JEUDI SPORT Pendant les vacances, on révise son karaté !

Une trentaine d'enfants des clubs nîmois de l'école Garrigues et du Chemin-bas ont participé à une journée de stage. Certains d'entre eux se préparent pour les championnats de France.

Après l'entraînement du matin, place au combat l'après-midi (photo Corentin Corger)

Comme l'école, les cours de karaté s'arrêtent normalement pendant les vacances. Sauf pour les jeunes licenciés des clubs nîmois de l'école Garrigues, secteur de Capouchiné et du Jiyujin karaté do du Chemin-Bas, qui se sont retrouvés ce mercredi, pour une journée de stage intensif. Des clubs qui ont l'habitude de former une entente, sous le nom Team Ouissa. Notamment pour les compétitions en équipe. Une trentaine de karatékas en herbe de 7 à 12 ans ont répondu présent pour un entraînement le matin et une petite compétition l'après-midi.

Les coups à la tête sont interdits mais parfois ça part tout seul ! (photo Corentin Corger)

"C'est l'occasion pour la plupart de découvrir la compétition et de nouveaux partenaires", souligne Youssef, 26 ans, le coach, accompagné de son petit frère, Iliess, 23 ans. Pas évident de canaliser l'énergie de tous ces bambins, prêts à en découdre au moment de rentrer sur le tatami. Des combats courts pour que chacun puisse avoir le temps de passer. Les contacts sont réels et puissants malgré le faible âge des combattants. D'où le port des gants, du plastron et surtout du casque. Les coups à la tête sont d'ailleurs interdits, mais parfois la vigueur des enfants prend le dessus.

Trois filles qualifiées pour les Championnats de France

Camélia, Amina et Chahinaz vont participer aux Championnats de France minimes, la semaine prochaine (photo Corentin Corger)

Deux clubs nîmois qui ont la particularité de briller lors des différentes compétitions auxquelles ils participent. Avec déjà huit médailles glanées sur des Open disputés à l'étranger, c'est au niveau national que les karatékas nîmois veulent augmenter leur moisson. Et le week-end prochain, ce sont les minimes qui entrent sur la piste des championnats de France. La Team Ouissa aura cinq représentants dont trois filles. "On a la chance d'avoir un groupe mixte, environ 55% de garçons et 45% de filles", se réjouit Youssef. Pour environ 140 licenciés sur les deux clubs.

Des passionnées tombées très tôt sur le tatami, dès l'âge de quatre ans pour Amina et Chahinaz. Une jeune fille de 12 ans, déjà couronnée championne de France, il y a 3 ans, chez les pupilles. "Le niveau monte au fur et à mesure", précise t-elle. Mais sans jamais douter de sa force : "je vise la victoire et je vais me donner à fond pour l'obtenir." La plus haute marche du podium, c'est également ce que visent ses copines pour cette compétition qui va se dérouler à Clermont-Ferrand.

En tout cas les enfants ont bien profité de la journée et Youssef espère faire le match retour à la fin de la saison à l'école Garrigues. Avec des champions et des championnes, bien sûr !

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité