A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA La Pégoulade romaine donne le LA !

Suivie par plusieurs milliers de spectateurs, la traditionnelle Pégoulade a donné le coup d'envoi de la feria de printemps. Retour en images.

Pas de Romains sans Gaulois ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Ah, la Pégoulade ! Des avenues et des trottoirs qui débordent de monde et des sourires partout. La version 2018 du corso nîmois a encore attiré la foule des grands jours sur les artères périphériques de l'Écusson nîmois ce jeudi soir. Une soirée "Pégouladesque" pour tout vous dire !

Bien avant l'horaire annoncé du défilé polychrome, la foule se pressait nombreuse au bord des trottoirs où les plus prévoyants étaient installés depuis belle lurette. Dédié cette année au thème de la Romanité, le défilé des 15 chars et des quelque deux cents bénévoles-figurants des associations participantes, mobilisés depuis des mois, n'a pas déçu le public intergénérationnel. Chacun s'était installé du mieux qu'il pouvait aux endroit stratégiques pour être sûr de ne pas manquer une miette de la longue noria festive... Et pour ceux qui n'y était pas, merci qui ? Objectif Gard ! La suite se passe en dessous...

Philippe Gavillet de Peney

La foule des grands jours... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La louve romaine a défilé dans la cité des Antonin (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Même en féria, pour Romulus et Remus, c'est biberon de lait ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

   

Placée en milieu de défilé, la cohorte romaine n'a pas croisé Astérix et les Gaulois qui ouvraient le bal ! Ouf ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Bien que moins nombreuses que l'an passé, les penas ont apporté l'indispensable touche musicale (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Arrête ton char, Ben Hur ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Si j'avais un marteau, je taperais le jour, je taperais la nuit. Ce serait le bonheur ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La famille Mario Bross s'était invitée dans ce défilé sur le thème de la romanité... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Numérobis, l'architecte égyptien préféré d'Astérix et Obélix, présentait sa maison carrée mais... de guingois ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Une maison carrée en carton de Numerobis ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Comme chaque année, le Croco nîmois clôturait le défilé. Et même si cette fois-ci il ne crachait pas de fumée, il a encore fait peur aux plus jeunex et amusé les plus âgés (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité