A la uneActualités

BEAUCAIRE L’état de choc après le dramatique accident

Devant la cellule psychologique implantée dans le club de rugby de Beaucaire, ce dimanche matin (Photo : Coralie Mollaret/ Objectif Gard)
Devant la cellule psychologique implantée dans le club de rugby de Beaucaire, ce dimanche matin (Photo : Coralie Mollaret/ Objectif Gard)

Un dramatique accident d’un bus de supporters beaucairois du club de rugby de Castres s’est produit cette nuit, vers 23 heures 15, sur l’autoroute A7, sur le territoire de la commune de Chantemerle-les-Blés (Drôme). La fête des demi-finales du Top 14 de rugby, entre Castres et le Racing 92, a été endeuillée par la mort de trois personnes.

De retour de Lyon, le car de supporteurs beaucairois transportait 31 personnes, chauffeur compris, dont 18 mineurs qui appartiennent à l'équipe des moins de 14 ans du club de rugby Gardois. Pour des raisons que l'enquête s'efforcera de déterminer, le car, qui circulait dans une zone en travaux, s'est couché sur le macadam.

Les trois morts sont des adultes. Selon les informations transmises par la Ville de Beaucaire, un couple de parents et le chauffeur seraient les victimes. Âgé de 14 ans, l'enfant du couple est à l'heure actuelle dans un état critique. Sa grand-mère habite à Beaucaire et sa grande soeur, âgé de 23 ans, est étudiante à Montpellier. On déplore par ailleurs 11 autres blessés.

Une cellule médico-psychologique a été mise en place à l’Hôpital de Valence. Le SAMU assure depuis ce dimanche matin 10h une deuxième cellule médico-psychologique à Beaucaire pour les familles des victimes et les personnes ayant un lien avec le club de rugby, dans les locaux du club de rugby, au stade Éric Baska.

« Le rugby est une grande famille »

Un médecin psychologue et une infirmière comptent parmi les neuf personnels de la Croix-Rouge et du SAMU qui assurent la prise en charge tout au long de la journée. Leur rôle est d'accueillir les proches des victimes sous le choc et les membres de ce club, désormais endeuillé, venus témoigner leur solidarité.

Le maire de Saint-Bonnet-du-Gard (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Depuis ce matin, les allers et venues sont incessants y compris des personnalités du territoire comme le maire de Saint-Bonnet-du-Gard, Jean-Marie Moulin, qui s'est rendu ce matin sur place avec son fils, membre de ce club de rugby : "le club de Beaucaire est une grande famille. D'habitude, on se réunis ici pour jouer et faire la fête. Mais ce dimanche, on est tous sous le choc. Et dans ces moments dramatiques, il faut être présent et solidaire."

Muriel et son fils Matéo (Photo : Coralie Mollaret)

Une maman, Muriel, encore sous le coup de l'émotion, a accepté de se confier à notre rédaction : "le rugby est une grande famille. Je suis venue ce matin dès que j'ai appris la nouvelle avec mon fils Matéo, 10 ans. Il joue depuis trois ans au club. Nous souhaitons témoigner de notre solidarité. On ne connaît pas encore l'identité des victimes mais tout le monde se connaît dans ce club. Ce matin, nous sommes tous très choqués."

Depuis le milieu de matinée, les dirigeants du club de rugby de Beaucaire sont partis à l'hôpital de Valence afin d'être au plus près des familles des victimes. Quant aux autres victimes blessées plus légèrement, elles devraient être de retour dans le Gard rapidement. Un tournoi de rugby était programmé ce dimanche dans le Vaucluse. Au regard des circonstances, l'équipe de Beaucaire a annulé sa participation.

Hommage national 

Un hommage sera rendu aux victimes, samedi prochain, au Stade de France, à l'occasion de la finale du championnat de France entre Montpellier et Castres, a indiqué dimanche la Ligue nationale.

Coralie Mollaret et Abdel Samari

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité