A la uneActualités

GARD RHODANIEN Tourisme : destination Provence Occitane, saison 1

Ce n’est pas nous qui vous dirons le contraire : le Gard rhodanien, c’est beau.

La première saison touristique sous la bannière Provence Occitane a été présentée jeudi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et si de nombreux touristes, notamment étrangers, le savent déjà et viennent nombreux chaque été, le potentiel touristique du Gard rhodanien reste partiellement inexploité.

Provence Occitane, « un nom évocateur »

La faute notamment à ce qui fait paradoxalement une des forces de ce territoire : sa situation géographique privilégiée. « Notre territoire est une île au milieu d’un territoire touristique plus important, avec au nord les gorges de l’Ardèche, à l’est la Provence, à l’ouest les Cévennes et au sud la Camargue », rappelle Daniel Lelièvre, socioprofessionnel du tourisme membre de l’association Office de tourisme intercommunal. Difficile d’exister au milieu de tout ça malgré d’évidentes forces : la Vallée de la Cèze, l’œnotourisme avec les Côtes du Rhône, trois des quatre plus beaux villages de France du département ou encore des zones Natura 2000 préservées.

Un des premiers problèmes identifiés par les socioprofessionnels concernait l’identification du territoire : être au milieu de tout c’est être un peu nulle part. « Le premier enjeu a concerné l’identification de la destination touristique au travers d’un nom évocateur pour les clientèles potentielles : Provence Occitane », rappelle le président par intérim de l’Office de tourisme, Erick Nicolle. « Ce nom n’est pas arrivé comme ça, on a eu de multiples réunions avec les socioprofessionnels, les institutionnels et les élus et on a beaucoup travaillé sur le profil des touristes accueillis », note Claire Prost, chef du service tourisme de l’Agglo du Gard rhodanien. Un nom qui peut ressembler, pour les locaux tout du moins, à un oxymore. Pas grave : « ce nom doit être évocateur pour les clients potentiels, notre bassin est la France et beaucoup le nord de l’Europe, avec le nom Provence ils nous situent de suite et c’est évocateur de chaleur ou encore de traditions, affirme Claire Prost. Quant à Occitane, il permet de faire rêver le client sans lui mentir. »

Choisis à l’issue d’un vote de tout ce joli monde, le nom et la charte graphique sont appliqués pour la première fois sur tous les documents, carte, guide ou encore agenda, d’ores et déjà édités en français, anglais, allemand et néerlandais et, en attendant le site internet qui doit arriver à la fin de l’année, une page Facebook fait office de vitrine numérique.

Les événements

Côté événements estivaux, peu de nouveautés mais des ajustements suite à l’enquête de satisfaction réalisée l’année dernière auprès des touristes. Ainsi, Forêt créative reste le gros temps fort de l’été, mais il est avancé et passe de la première quinzaine d’août à la dernière semaine de juillet (du 23 au 27 juillet), toujours au coeur de la forêt de Valbonne. « La première quinzaine d’août est la période de plus forte affluence et n’a pas besoin d’un tel événement, et nous avons souhaité travailler avec le Label Mektoub qui proposera les Goûts d’Arts Gais ce week-end là », justifie Claire Prost. Le tarif évolue lui aussi, avec la mise en place d’un tarif famille à 10 euros par spectacle et par atelier.

Les traditionnelles Visites de clocher, « un classique qui marche très bien », dixit Claire Prost, reviennent dans une vingtaine de villages de l’Agglo du 13 juin au 12 septembre avec toujours une participation au chapeau et sans inscription préalable. Pas une nouveauté mais un retour, les Visites insolites reprennent cette année. Il s’agit du même principe que les Visites de clochers, mais agrémenté d’une troupe de théâtre et plus axé sur une clientèle familiale. La première visite est prévue pour ce samedi 9 juin, et d’autres suivront les 10 et 24 juillet, les 7 et 21 août et le 14 septembre. 3 euros par personne ou 8 euros par famille, inscription dans les bureaux d’information touristique de l’Agglo.

Les Balades vigne et vin reviennent aussi, avec deux nouveautés : une prise en compte plus large des enfants qui, même s’ils ne consomment pas de vin, accompagnent les parents et la mise en place de deux sorties entièrement en néerlandais les 6 juillet et 7 août. Œnotourisme toujours avec les dégustations insolites, dès de samedi 9 juin avec au programme « Vin et canoë » à Saint-André-de-Roquepertuis (inscriptions au 06 88 69 74 09). D’autres dégustations, autour de la randonnée, de la pêche, de l’art sacré ou encore à la grotte de la Salamandre, à Méjannes-le-Clap, sont également au programme. Signalons également les accords mets et vins sur la truffe d’été avec la maison de Garniac le samedi 23 juin à 11 heures et 16h30 à l’espace Rabelais, à Bagnols (10 euros, inscription pas obligatoire mais fortement recommandée au 04 66 89 73 85) et la présence de l’espace Rabelais pour des dégustations lors du marché d’Auguste, tous les samedis matins sur la place Mallet de Bagnols.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité