ActualitésFaits Divers

BAGNOLS Communistes et Insoumis politisent l’incendie de la tour G2

L’incendie d’un appartement de la tour G2, qui a fait un mort et onze blessés dans le quartier des Escanaux à Bagnols dans la nuit de mardi à mercredi, fait réagir les Communistes et les Insoumis.

L'incendie s'est déclaré au douzième étage de la tour (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans deux communiqués distincts, les militants locaux des partis de gauche soulignent la dimension politique qu’ils voient dans ce tragique fait divers.

Ainsi, après avoir adressé ses condoléances à la famille de la victime et sa compassion et sa solidarité aux blessés et aux sinistrés, le Parti communiste du Gard rhodanien affirme que « le temps n’est pas à la polémique mais à l’enquête pour déterminer les causes de l’incendie. Nous ne pouvons toutefois pas ne pas nous souvenir des interventions que nous avions faites des années durant afin d’améliorer la situation du quartier (…) Il est grand temps que les dossiers de l’ANRU aboutissent à des réalisations concrètes et que l'on donne des moyens à l'habitat social (…) L’incendie, quelle qu’en soit la cause, vient apporter une nouvelle preuve de l’urgence sociale et n’est qu’une épreuve tragique supplémentaire que vit le quartier. La question est politique. Il est urgent d’agir ! »

Du côté de la Maison des Insoumis de Bagnols, on estime que « le temps du deuil n’empêche pas la colère et le questionnement sur les responsabilités. Qu’il s’agisse d’un acte criminel ou d’une conséquence de la vétusté, nous devons porter un regard politique sur ce drame. Soyons clairs, les immeubles et les tours des Escanaux, notamment la tour G2, méritaient depuis longtemps des aménagements pour sécuriser et améliorer la vie des habitants. Ces quartiers que l’on dit "défavorisés" sont, en fait, abandonnés par les pouvoirs publics. Non pas du fait des bailleurs sociaux mais du fait des politiques néolibérales. Et le pire est à venir. »

Le pire serait dans la loi ELAN, d’après les Insoumis bagnolais. Une loi qui « prévoit de baisser les aides de l’État aux bailleurs sociaux de type Habitat du Gard. Les bailleurs ne pourront plus faire de travaux sur les immeubles anciens », poursuivent les Insoumis dans leur communiqué, avant de dénoncer une ouverture à « la marchandisation des HLM » et la perspective que « les loyers ne seront plus encadrés et un bail mobilité de trois à six mois permettra de virer les locataires sans ménagement (…) Voilà le monde que nous promet le président des riches. »

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BAGNOLS Communistes et Insoumis politisent l’incendie de la tour G2”

  1. « Le temps n’est pas à la polémique, à l’enquête à déterminer »…alors pourquoi vous l’ouvrez si ce n’est pour polémiquer justement!? Encore des personnes qui ne connaissent pas ces sujets mais savent bien surfer a propos sur les émotions et dans le sens des émotions, justes, des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité