ActualitésSociété

GARD Gros épisode pluvieux sur le bassin de la Cèze, le rapport

Le Syndicat mixte aménagement du bassin versant de la Cèze, établissement public territorial de bassin, rend son rapport.

Les gendarmes lors des recherches dans le camp de vacances allemand (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Des orages extrêmement pluvieux se sont abattus sur le nord du Gard et sud Ardèche dans la matinée et le début d’après-midi du 9 août dernier.

Il s’agissait d’un épisode orageux précoce après une période de forte canicule. Une cellule orageuse très intense est restée bloquée sur le piémont cévenol et les gorges de la Cèze pendant près de cinq heures avant de se décaler lentement vers le nord-est.

L’épicentre se situait le long de la ligne de crête entre le bassin versant de la Cèze et le bassin versant de l’Ardèche. Les sous-bassins versants qui ont été particulièrement impactés par cette pluviométrie sont le vallat de Ganmal, la Claysse, Le Roméjac et l’ensemble des vallats en rive gauche de la Cèze, allant de Barjac à Saint Gervais dont notamment le vallat de Bouldouyre.

Les cumuls horaires maximums enregistrés sont de l’ordre de 60 mm/h. Toutefois à l’épicentre du phénomène le cumul horaire s’approche des 100 mm/h. À noter que les stations de Sénéchas et de Montclus n’ont pas fonctionné pour cet événement.

Les gendarmes fouillent le moindre recoin à le recherche de l'Allemand disparu (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les cumuls de précipitation relevés sont élevés. À Bessèges, 150 mm (source hydroréel), à Tharaux, 200 mm (source hydroréel), à Bagnols-sur-Cèze, 100 mm (source hydroréel) mais dès qu'on sort un peu des villes.... À Montclus, 296 mm (source météofrance) sont tombés, à peine plus qu'à Saint-BrèsSaint-Sauveur-de-Cruzières, Orgnac ou Saint-André-de-Roque-PertuisÀ noter que la station de Montclus n’a pas fonctionné.

Concernant les dégâts, de nombreux vallats, routes et ponts ont été touchés. En termes de travaux d’urgence sur le transport solide, à ce stade d’information, le syndicat prévoit en 2019 une enveloppe de 30 000 euros pour cet événement. Le programme d’intervention d’urgence est en cours de finalisation. L’évacuation des campings a eu lieu sur l’ensemble de la Cèze allant de Saint Ambroix à Bagnols sur Cèze. Le camping de Saint-Sauveur-de-Cruzières sur la Claysse a également dû être évacué.

La RD980 est toujours coupée à hauteur de Saint-André-de-Roquepertuis, où cette photo a été prise peu après 12h (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme convenu, les campings situés en bords de Cèze ont été évacués de Saint-Ambroix à Montclus. On constate que dans la précipitation de l’évacuation des campings, toutes les caravanes et voitures n’ont pas été évacuées. La plupart provenant des campings qui sont situés le long des gorges de la Cèze.

AB Cèze a mobilisé sur cet événement son équipe technique avec un travail de prospection nécessitant deux techniciens pendant deux semaines et un accompagnement des communes qui est toujours en cours. L’équipe verte, pendant 4 semaines, a mené de multiples interventions sur le bassin versant de la Cèze.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité