A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Nouveau braquage pour la bande à Blaquart ?

Après les coups réalisés à Angers et Bordeaux, les Crocos sont prêts à faire sauter la banque monégasque.

Umut Bozok a été auteur d'un but et d'une passe décisive face à Bordeaux (photo Anthony Maurin)

Hasard du calendrier, les Crocos se déplacent une deuxième fois d'affilée pour disputer la 6e journée de Ligue 1. L'adversaire du jour est Monaco (15e), encore un adversaire européen, face auquel la bande à Blaquart compte bien repartir avec les trois points du butin. 

Coach et joueurs le répètent sans arrêt : chaque journée est un gros match. Monaco, celui-là en est même un très gros. "l'Alpe d'Huez", compare Bernard Blaquart qui file la métaphore cycliste après avoir désigné les affrontements de l'OM et du PSG "d'ascension du Galibier et du Tourmalet". Les Monégasques, vice-champions de France et qui disputent la Ligue des Champions. Mais ça les Crocos n'en ont que faire comme face aux autres grandes écuries de l'élite. "On a vu que l'on pouvait inquiéter n'importe qui. Avec notre effectif de qualité, on a fait mal à Marseille, mal au PSG. Il y a un coup à faire, à condition d'y mettre ce qu'il faut", assure Baptiste Guillaume.

Le joueur prêté par Angers a fait péter la banque pour la première fois de la saison à Bordeaux, tout comme son compagnon de fortune, Bozok. "On commence à bien s'entendre avec Umut. Ce n'est que le début, on ne doit pas s'arrêter là." Le Turc, en plus d'ouvrir son compteur but, a offert une passe décisive à son compère. "Il avait beaucoup de déception de ne pas démarrer certains matches. Du doute, par contre, je ne crois pas. L'année dernière il marque son premier but à la sixième journée, cette année c'est à la cinquième !", optimise son coach.

Avec les ambitions offensives nîmoises qui ne sont pas prêtes de s'atténuer, les deux attaquants vont avoir l'occasion de toucher le pactole sur le Rocher. Quand on demande au chef de gang, s'il faut resserrer derrière ? "Après on s'arrête de marquer ! ", répond-il. Car pour ce dernier il est inconcevable de rentrer sur le terrain pour d'abord défendre et ne pas prendre de but. "À nous d'attaquer autant et de prendre un peu moins de but. C'est ça le challenge", tempère Bernard Blaquart. Aligner le bon curseur pour le Nîmes Olympique entre la 3e meilleure attaque et la 19e défense du championnat. Dans ce secteur Paquiez devrait remplacer Miguel au coup d'envoi et Lybohy va certainement fêter une deuxième titularisation consécutive. Le reste de l'équipe sera similaire et quand on voit le spectacle encore proposé à Bordeaux, on n'a pas envie que ça change.

Un début de saison compliqué pour Monaco

On dit qu'il est toujours préférable de taper les gros en début de saison, car ils ne sont pas totalement rodés. L'adage est encore plus vrai pour Monaco dont l'effectif a été de nouveau chamboulé en début de saison. Exeunt Moutinho, Lemar et Fabinho et place à la jeunesse. Grandsir, Geubbels, Henrichs ou encore la pépite russe Golovin, acheté 30 millions d'euros au CSKA Moscou. Pour la petite histoire, cette somme représente à elle seule 1,5 fois le budget des Crocos ! Une recrue, de retour de blessure, qui pourrait faire ses grands débuts ce vendredi soir.

D'autant plus que l'équation se complique pour Jardim avec trois joueurs majeurs blessés en attaque : Lopes, Jovetic et Pellegri. L'Italien a repris l'entraînement mais reste incertain pour cette rencontre. Des absences qui expliquent en partie les résultats très mitigés des Monégasques en ce début de saison avec une seule victoire glanée à Nantes (3-1), lors de leur première sortie. À domicile, ils ont concédé le nul contre Lille (0-0) et perdu face à Marseille. Les Nîmois ont un coup à jouer d'autant plus que l'ASM a joué mardi face à l'Atlético de Madrid (défaite 2-1). "Je ne vais pas dire que c'est un inconvénient. Jouer trois jours après, ce n'est pas forcément évident même si ce club, ces joueurs ont l'habitude de tout ça", commente Bernard Blaquart.

Malgré la défaite, les joueurs du Rocher ont tenu tête à une des meilleures équipes d'Europe et reste un adversaire très redoutable. Mais le Crocodile se nourrit d'une adversité plus forte, c'est ce qui lui permet de pouvoir croquer n'importe quelle équipe.

Corentin Corger

Les 18 joueurs retenus : Bernardoni, Valette - Alakouch, Briançon, Landre, Lybohy, Miguel, Paquiez - Valls, Bobichon, Diallo - Bouanga, Maouassa, Thioub, Ripart, Bozok, Guillaume, Depres.

Composition probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap.), Lybohy, Paquiez - Thioub, Bobichon, Valls, Ripart - Bozok, Guillaume.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité