A la uneActualités

CENDRAS Un Pôle santé made in Cévennes est né

Le nouveau Pôle santé de Cendras. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le nouveau Pôle santé de Cendras. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Depuis le 10 septembre, les Cendrasiens vont se faire soigner dans un bâtiment flambant neuf, abritant plusieurs professionnels de santé et construit avec le pin maritime des forêts cévenoles.

« Avant, j’étais isolé. Avec les autres professionnels de santé, on se croisait par hasard. Aujourd’hui, nous formons une équipe et c’est un réel avantage. » Installé depuis 2013 à Cendras, e docteur Jean-Michel Moussant a le sourire. Il ne travaille plus tout seul, comme il l’a fait pendant des années, dans des conditions moins confortables. « Quand je suis arrivé, se souvient-il, il n’y avait plus de médecin et pas de local accessible aux personnes handicapées. » Cinq ans plus tard, un Pôle santé de 200 m² qui répond aux normes d’accessibilité est sorti de terre et compte déjà deux médecins généralistes, bientôt trois d’ici la fin de l’année, une kinésithérapeute et un cabinet de quatre infirmières.

Cette réalisation est le fruit d’un long travail porté par la municipalité, qui souhaitait par la même occasion un bâtiment exemplaire construit en circuit court. « Nous avons coupé du pin maritime sur des parcelles communales. Celui-ci a ensuite été transformé par la scierie Nogaret située sur la commune », explique le maire, Sylvain André. Un premier pas vers « le développement d’une filière bois/construction sur notre territoire où le pin maritime est très présent », ajoute l’ancien maire, Yannick Louche, président du syndicat mixte des Hautes vallées cévenoles.

Coût du Pôle santé : 650 000€

La salle d attente. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Valoriser le bois des Cévennes et lutter contre la désertification médicale : le challenge est relevé à Cendras. Et si le résultat est là, le travail mené pour y aboutir ne s’est pas fait sans difficulté comme tient à le souligner le maire : « Nous avons maintenu ce projet malgré un contexte difficile avec 75 000€ de dotations perdues cette année (…) On s’est adressé à l’Agence régionale de santé qui a refusé de nous financer car nous ne sommes pas en zone tendue. » Au final, le Pôle santé (bâtiment et parking) aura coûté 650 000€ dont 135 000€ financés par l’État, 37 000€ de la Région et 28 000€ du Département. Le reste de la somme est couvert par un emprunt de la commune « qui s’équilibre sur vingt ans », précise Sylvain André.

Le sous-préfet Jean Rampon, récemment arrivé à Alès et présent lors de l’inauguration qui s’est déroulée ce lundi soir, semble déjà apprécier la ténacité des Cévenols : « J’aime être dans ce pays avec des hommes qui ont des convictions et qui savent les mener à leur terme. La commune méritait une offre de santé mieux structurée et je me réjouis pour la population et aussi pour les forêts cévenoles. » Une chose est certaine, les habitants attendaient ce Pôle santé depuis longtemps.

Élodie Boschet

Pôle Santé, 50 impasse du clocher à Cendras.

Publicité
Publicité
Publicité

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité