A la uneActualitésPolitiqueSociété

GARD En Marche ! : le porte-parole national est Gardois pour un week-end

(Photo Anthony Maurin).

Gabriel Attal, député des Hauts de Seine et porte-parole de La République En Marche était en visite dans le département pour parler des élections européennes 2019.

De gauche à droite, Jérôme Talon, référent gardois d'EM !, Gabriel Attal, député et porte-parole national dEM ! et Simon Rossini-Bourgade, responsable des JAM du Gard pour EM ! (Photo Anthony Maurin).

Elles se dérouleront le 26 mai prochain. Les élections européennes sont encore loin des préoccupations françaises mais il est grand temps pour les partis politique de commencer à battre les campagnes et les idéaux pour convaincre et amoindrir la désaffection européenne des réboussiers.

Pour ce faire, le jeune mais très important Gabriel Attal était en visite à Nîmes mais au niveau local, c’est la compréhension des enjeux et surtout des apports européens sur les territoires qui est la clé de l’élection à venir. Le programme définitif reste à établir mais il sera forcément l’élément central des enjeux européens pour l’équipe du président de la République, Emmanuel Macron.

" Il y a beaucoup d’attentes et donc beaucoup de défis à relever pour la France. LREM va au contact des citoyens pour lancer cet enjeu majeur que sont les élections européennes. Nous aurons cet après-midi un moment avec les Marcheurs afin de leur expliquer les réformes et leurs résultats actuels mais ils ont de nombreuses questions comme l’ensemble des Français, c’est pour cela que nous allons les voir ", note Jérôme Talon, référent gardois d’En Marche !.

Avoir l’Europe heureuse, c'est le but avoué. Avec 3 000 adhérents et 38 comités éparpillés sur le territoire gardois, EM ! a de quoi faire vivre ces élections qui prouvent habituellement le désamour des Français quant on leur parle d’Europe. " Nous voulons pointer du doigt ce que l’Europe apporte au quotidien aux Gardois. 70% des règles européennes interviennent aussi dans le droit et la cohésion français. Un tract spécifique sera édité pour les Gardois car il est très important qu’ils sachent. Ainsi, nous éviterons le repli nationaliste ", poursuit le référent.

(Photo Anthony Maurin).

Chose peu habituelle pour être soulignée, le Gard accueillait donc Gabriel Attal, député des Hauts de Seine et porte-parole national de La République En Marche. " Je suis ravi d’être là pour un week-end particulier qui représente en quelque sorte les rentrées des territoires pour LREM. Nous n’organisons pas d’université d’été. Nous souhaitons ouvrir le mouvement sur les territoires et ce week-end se déroulent 250 événements partout en France pour faire savoir ce que nous faisons et bien sûr pour échanger. Beaucoup de choses ont changé et c’est le moment d’en parler. Je suis le porte-parole, c’est mon rôle d’être aussi sur le terrain. "

Et Jérôme Talon de reprendre, " Nous ferons venir des experts et faire en sorte que la pédagogie soit de mise avec des ateliers thématiques. Nous voulons éveiller les consciences. Chaque Gardois peut aller sur la plateforme de candidature et se porter candidat à cette élection. Nous n’allons pas envoyer l’équipe B qui n’a pas été élu ailleurs et à qui il ne reste plus que l’Europe… On va continuer, nous voulons et nous aurons des personnes 100% légitimes et engagées ".

Le Gard, un territoire engagé?

En Marche ! a été fondé sur des valeurs, notamment celles de l’Europe qui était au centre du programme. Mais pour le nouveau parti, l'Europe est aussi un enjeu dans le Gard. 1 000 portes et 350 questionnaires prouvent les bons résultats de la grande marche qui s'est déroulée il y a quelques mois. Avant de citer de mémoire les cinq députés gardois estampillés ou proches d’En Marche ! et leurs accointances politiques et concernant les dossiers en cours, Gabriel Attal a rassuré son petit monde. " À Paris et à l’Assemblée, nous entendons beaucoup parler du Gard, c’est un territoire qui a des élus actifs et engagés. "

Cette petite visite sur le territoire devait servir à " faire en sorte que les Français se mobilisent pour ces élections. Peu de Français savent réellement ce que leur apporte l’Europe au quotidien. Les Républicains disent que l’Europe va dans le mur mais ce sont qui sont au volant de la voiture… Nous voulons renverser la table européenne, nous avons des idées ambitieuses. La France insoumise pense que ces élections seront un référendum concernant la politique menée par Emmanuel Macron mais dire cela évoque un manque d’idées. Nous assumons nos choix, nous voulons une liste nationale et plus tard, une liste transnationale car c’est ainsi qu’il faudra avancer pour une meilleure Europe ", affirme le porte-parole national et député.

" The last man standing "

" Nous ne nous mettons aucun objectif de participation, nous voulons juste que les Français comprennent l’Europe et notre programme. Nous devons expliquer les choses, c’est déjà un enjeu. Nous ne partons de rien donc nous n’avons rien à perdre. C’est l’Europe mais aussi la France qui peuvent y perdre. On ne va pas y arriver avec un parti par pays. Il faut engager les discussions, chose que fait Christophe Castaner (NDLR secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement). Nous allons proposer une charte des valeurs communes que signeraient les progressistes en Europe. Emmanuel Macron est très attendu, selon certains il représente " The last man standing " le dernier homme debout car pendant la campagne à l’élection présidentielle, il a porté l’idéal européen ", conclut Gabriel Attal. Pour les élections européennes, c'est parti !

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité