A la uneActualitésSociété

NÎMES Ses abeilles, mon miel

Thibault Garcia se lance dans l'installation de ruches chez les professionnels et les particuliers. Vous parrainez une ruche et dégustez votre propre miel à la fin de l'année.

Thibault Garcia se lance à 27 ans dans l'installation de ruches à domicile (photo DR)

Amateur d'apiculture depuis son enfance, Thibault Garcia a décidé de se professionnaliser dans ce domaine. Avec une idée novatrice et peu répandue : proposer aux professionnels et particuliers d'installer chez eux une ruche pour produire leur miel. Pour le lancement officiel de son projet, le jeune homme de 27 ans nous explique tout. 

Jeune et déjà des choix de vie audacieux. C'est ainsi que l'on peut résumer le début de carrière de Thibault Garcia. Muni d'un bac littéraire, ce nîmois d'adoption natif de Montpellier décide de s'envoler pour l'Australie. "À mon retour je me suis dit que les études ce n'était pas trop pour moi", concède t-il. Alors Thibault entre dans le monde du travail comme acheteur et approvisionneur chez "Cévenole de protection", une entreprise spécialisée dans les accessoires de la sécurité au travail.

Quatre années à évoluer où le jeune adulte finit par se lasser : "j'avais besoin de m'aérer l'esprit, de faire autre chose. Quitte à mettre de l'énergie autant que je le fasse pour quelque chose qui me plaise véritablement."  Le fait de grandir dans une famille passionnée par l'apiculture - "il y a toujours eu des ruches à la maison" - lui a donné envie d'en faire son métier. Pour en savoir en peu plus, Thibault visite une exploitation du côté d'Arles et se trouve définitivement convaincu : "j'ai été emballé." Fini les casques de chantier, place aux abeilles ! Pour se professionnaliser, il retourne à l'école à Rodilhan, pour passer un BPREA (Brevet professionnel responsable d'exploitation agricole). Un an de formation et huit semaines de stage plus tard, et voilà notre apiculteur en herbe diplômé.

"J'ai un peu cogité avant de reprendre les études. Mais je savais pourquoi je le faisais. Et même des matières comme la comptabilité, je me suis accroché et ç'a été." Un apprentissage qu'il valide avec un projet d'installation où l'idée d'impliquer les gens dans l'apiculture germe déjà dans sa tête. Dans le cadre d'un parcours professionnel personnalisé, Thibault peut réaliser des études de marché avant de se lancer.

"Amener l'apiculture chez les gens"

Le projet mûrit et grâce à un investissement de 60 000 euros, Thibault va pouvoir démarrer enfin son activité. Un emprunt bancaire, des subventions notamment de Nîmes métropole et pour l'instant 4 230 euros de financement participatif l'ont aidé pour clôturer son budget. Un geste qui s'apparente à du don avec contrepartie, encore ouvert pendant sept jours sur le site MiiMOSA. Des fonds qui vont servir à financer l'achat de 75 essaims et du matériel pour procéder à l'extraction du miel. L'apiculteur nîmois a officiellement lancé son exploitation agricole. Il termine les derniers réglages administratifs et va prospecter pour prévoir sa clientèle afin de démarrer la saison 2019 vers mi-février.

"Mon but c'est de proposer un forfait qui comprend tout : les gens ont envie d'avoir des abeilles qui butinent au fond du potager, d'avoir leur propre miel mais ils n'ont pas le savoir-faire pour l'exploiter." Le tarif est de 75 euros par mois pour une ruche avec l'assurance que, "tout ce qui est produit chez la personne lui revient." Thibault garantit au minimum 8 kilos de miel, au cas où la production serait moindre. Cette idée est déjà expérimentée dans d'autres coins de France mais reste novatrice dans le département. Dans un souci de sauvegarde de la biodiversité et de partager sa passion, Thibault "veut amener l'apiculture chez les gens." Un slogan qui sonne bien par rapport à la volonté du projet.

Installation, production et élevage 

Le deal est simple. Thibault installe la ruche qui va contenir entre 40 et 60 000 abeilles et s'occupe de tout l'entretien et du suivi toute l'année. Jusqu'à la fabrication du miel et à la livraison des pots avec le nom de la personne sur l'étiquette. "Le plaisir sans la contrainte", de quoi savourer un miel produit chez soi. Il n'y a pas une nécessité d'avoir de grands espaces pour accueillir une ruche. Avant installation, Thibault se rend sur place pour étudier la faisabilité. "La première des choses, c'est vraiment le calme. On peut même installer une ruche sur un balcon ou une terrasse." L'apiculteur doit par ailleurs respecter une hauteur de 2 mètres ou plus pour séparer les ruches du voisinage.

Les 75 essaims qui vont arriver ont été commandés chez un éleveur d'abeilles qui est parvenu génétiquement à créer des colonies d'abeilles particulièrement calmes. "Ce sont les meilleures conditions pour installer des abeilles chez les gens." En parallèle, Thibault compte aussi faire de l'élevage car il y a environ 30% de perte du stock par an et contrôler le processus naturel de reproduction pour répondre à son activité. Alors l'idée d'avoir une ruche à la maison vous plaît ?

Corentin Corger

Contact : Thibault Garcia 06 19 04 47 22 ou par mail thibault.garcia@tavanel.fr

Sur la page Facebook : Tavanel 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité