A la uneFaits Divers

CAVEIRAC Des images pédopornographiques retrouvées dans l’ordinateur de l’instituteur

Photo d'illustration / Objectif Gard

L'instituteur de Caveirac arrêté en septembre 2017 et mis en examen depuis pour " viols et agressions sexuelles sur mineurs", a demandé sa remise en liberté, ce mercredi matin, devant la chambre de l'instruction de Nîmes.

Lors de cette audience publique, on découvre les nouveaux développements de ce dossier criminel... On apprend que des images pédopornographiques ont été retrouvées récemment dans l'ordinateur de l'enseignant : des images qualifiées de "dégoûtantes et insoutenables", par la représentante du parquet général de Nîmes, Pascale Palau.

L'instituteur fait en plus l'objet, depuis la semaine dernière, d'une nouvelle mise en examen pour "détention d'images à caractère pédopornographique". À l'audience, Pascale Palau s'oppose à une remise en liberté de cet homme incarcéré depuis 14 mois. Elle précise que les enquêteurs fouillent son passé et notamment son passé professionnel puisqu'il a enseigné pendant près de 20 ans dans des écoles Gardoises. Il y a des investigations en cours. Selon elle, si il sort de prison, "il y a un trouble à l'ordre public évident." Dans les faits, le professeur des écoles proposait à des enfants un " jeu du déshabillé" dans la classe avec un gage et les enfants se retrouvaient en caleçon s'ils perdaient.

"Je suis complètement surpris par des faits qui n'ont jamais existé. Ces histoires de pénétrations n'ont jamais existé. Je suis profondément bouleversé et choqué. C'était impossible de faire ça dans la classe ", indique l'enseignant.

" Son maintien en détention va occasionner sa mort. Il doit se faire opérer, il risque une rupture d'anévrisme. Il y a la vie d'un homme en jeu", affirme maître Marc Roux pour la défense de l'instituteur. "On propose à monsieur de se faire opérer rapidement et il refuse. Je ne comprends pas sa logique ", reprend l'avocat général qui s'oppose à un éventuel contrôle judiciaire.

Cette affaire avait éclaté à la rentrée 2017 et avait fait grand bruit dans la communauté éducative ainsi que dans le village de Caveirac où enseignait ce professeur des écoles aujourd'hui âgé de 59 ans. (voir article ce mercredi matin à 6h sur Objectif Gard).

La chambre de l'instruction de Nîmes rendra vendredi, son arrêt sur la demande de remise en liberté de l'instituteur.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité