A la uneActualitésPolitique

LE 7H50 de Vincent Bouget : « Les gilets jaunes ? Une colère incontrôlée et incontrôlable ! »

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF du Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Fraîchement réélu secrétaire départemental, le Communiste nîmois livre son analyse sur le mouvement des gilets jaunes. 

Objectif Gard : Vous avez été réélu secrétaire départemental du Parti communiste. Ce n’est pas franchement une surprise…

Vincent Bouget : Je ne sais pas. Dans tous les cas, oui, il n’y avait qu’une seule liste. Il n’y a pas eu de velléités pour en proposer une autre. La bonne nouvelle est là : c’est toujours mieux lorsque l’on arrive à rassembler tout le monde. Sur les 74 votants pour le conseil départemental, nous avons récolté 73 voix et un bulletin nul.

Depuis 2017, le paysage politique a changé. Emmanuel Macron a affaibli les partis politiques dits « traditionnels. » Quelle couleur allez-vous donner à ce nouveau mandat ?

Ça fait quatre ans que je suis secrétaire départemental. Je repars pour un mandat de trois ans. Le capitalisme est en train de nous mener tous à la catastrophe, avec des dégâts sur l’humain et l’environnement. Notre défi ? Rassembler tous ceux qui cherchent autre chose. Et ils sont nombreux aujourd’hui à prendre des initiatives !

Justement, c’est le cas des gilets jaunes. Ils continuent de bloquer les autoroutes, parfois sans autorisation. Quel regard portez-vous sur leur mouvement en tant que responsable politique ? 

On récolte ce que les gouvernements précédents ont semé. Il y a eu des mouvements sociaux puissants (contre la réforme des retraites, la loi travail…). À chaque fois, les gouvernements n’ont pas voulu négocier ! Le gens se mobilisent hors des organisations traditionnelles parce qu’ils estiment que leurs revendications ne sont pas prises en compte. C'est la colère du peuple qui s'exprime aujourd'hui. Une colère incontrôlée et incontrôlable. Le problème, c’est qu’il ne faut pas que ce soit juste un mouvement d’opposition épidermique ou une jacquerie anti-taxe. Il faut travailler à donner des perspectives de contenu porteuses d’avenir.

Le Parti communiste est révolutionnaire. La réussite d'un tel mouvement, c'est la convergence des luttes. Comptez-vous vous rallier aux gilets jaunes ?

Pour l’instant, on n'en est pas là. Appeler aux manifestations ça n’est pas forcément notre rôle. Nous, on est là pour apporter des propositions. Le mouvement des gilets jaunes n’est pas unifié. Auto-organisé ou pas organisé du tout. Vous trouvez des gens sensibles à ce que nous pouvons dire sur l’injustice de la politique d'Emmanuel Macron, mais vous avez aussi des gens qui s’opposent au principe même de l’impôt. Ce qui est pas notre cas.

À vous écouter, on ne sait pas si le mouvement vous fait peur ou si vous craignez que les gilets jaunes ne veulent pas de vous…

Il y a un peu de tout. Certains rejettent les partis politiques mais ce n'est pas le cas partout. Des députés communistes sont allés sur les blocages dans leur circonscription. Notre rôle à nous, c’est d’essayer de donner un contenu à cette forme de soulèvement populaire un peu désordonné et disparate. On voit que la colère est très présente. Et si le gouvernement n’entend rien, ça peut aller encore plus loin…

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “LE 7H50 de Vincent Bouget : « Les gilets jaunes ? Une colère incontrôlée et incontrôlable ! »”

  1. Difficile pour n’importe quel parti ou syndicat de relayer cette légitime colère compte tenu de la disparité des manifestants.
    La lutte contre les inégalités , les services publics qui humanisent la société, le pouvoir d’achat des classes populaires c’est plutôt des combats de gauche. Attention au FN-RN en embuscade qui peut dévoyer cette colère contre l’impôt alors qu’il faudrait imposer davantage les riches pour soulager les pauvres et notamment les impôts indirects qui les pénalisent. C’est pas bien leur truc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité