A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Et Bozok marqua son tir au but…

Le Nîmes Olympique a éliminé Saint-Étienne en 16e de finale de la coupe de la Ligue (1-1 et 4 tirs aux buts à 2).

Bernardoni a multiplié les parades et a arrêté un tir au but (photo Anthony Maurin)

Bernardoni a fait des miracles, Bouanga a égalisé à la dernière minute et Bozok a marqué le tir au but de la qualification. Les Crocos reviennent de loin, mais ils participeront aux 8e de finale de la coupe de la Ligue. Une première fois depuis 1997.

Dans un stade qui sonnait creux en ce mardi d'automne, ce match opposait des Nîmois régulièrement éliminés dans les premiers tours de la coupe de Ligue et des Stéphanois jamais vainqueurs aux Costières. Il y avait peu d’attente mais beaucoup de curiosité sur l’état de forme des Crocos alignés, en tous cas ceux qui ne jouent pas souvent.

Le premier à se signaler était le Nîmois Alioui qui déclenchait une frappe du droit dont il a le secret et qui obligeait Ruffier à se coucher (3e). Les Verts répondaient de fort belle manière avec une bicyclette de Nordin mais Bernardoni intervenait parfaitement (11e). À Nîmes, c’est encore Alioui qui portait le danger avec un centre tendu que son binôme d'attaque Bozok ne parvenait pas à reprendre (16e). Puis, pendant vingt minutes, plus rien ! Ou presque... Le public sortait un peu de sa torpeur quand Depres était surpris de se retrouver seul au point de penalty, sans malheureusement pouvoir cadrer sa reprise (36e). L’attaquant nîmois était encore en situation dangereuse après s’être débarrassé de son vis-à-vis, mais il perdait cette fois son duel face à Ruffier (41e).

Alioui (à droite) a été dangereux en première période (photo Anthony Maurin)

C’était tout pour une première période qui ne restera pas dans les mémoires. Le public des Costières était en droit d’espérer mieux en seconde période. Malheureusement, la rencontre était toujours ennuyeuse. Malgré tout, c’est Saint-Étienne qui était le plus dangereux. Une première fois sur un centre de Monnet-Paquet pour Hamouma, qui cadrait un tir que Bernardoni détournait (73e). Il fallait attendre la 73e minute pour voir la première frappe nîmoise de la seconde période. Elle était l’œuvre de Bozok, mais le dernier rempart stéphanois, Ruffier, captait le ballon. Toutefois, c’est quand même l’ASSE qui connaissait un temps fort. Bernardoni faisait des miracles sur une double parade (80e) mais Beric ouvrait le score suite à un centre de Cabella repoussé par le gardien de but des Crocos dans les pieds du buteur visiteur (0-1, 81e).

Bouanga égalise à la dernière minute

La victoire prenait la direction de la Loire quand à la dernière minute, sur une passe de Miguel, Bouanga égalisait (1-1, 90e). Emporté par l’enthousiasme, Nîmes était à deux doigts de marquer un deuxième but quand Bozok partait aux buts avant d’échouer sur Ruffier (90e+2). C’était la dernière occasion et c’est aux tirs au but que le sort du match se décidait.

Les joueurs de Bernard Blaquart négociaient bien l'exercice de style. Alors que Bernardoni arrêtait la tentative de Khazri, versant opposant M’Vila échouait sur la transversale. Côté Crocos malgré un échec de Bobichon, Savanier, Bouanga et Alioui réussissaient leur tentative. Le tir au but de la victoire était dans les pieds de Bozok qui ne tremblait pas. Lui qui avait raté deux penaltys en ligue 1, réussissait celui qui envoyait Nîmes en 8e de finale de la coupe de la Ligue. Nîmes passe au vert. Rendez-vous pour la suite le 19 décembre au Havre.

Norman Jardin

16e de finale de la coupe de la Ligue. Stade des Costières. NÎMES OLYMPIQUE – ASSOCIATION SPORTIVE DE SAINT-ÉTIENNE  1-1. Nîmes qualifié 4-2 aux tirs aux buts (Mi-temps : 0-0). Spectateurs : 6 260. Arbitre : M. Lesage. But pour Nîmes : Bouanga (90e), pour Saint-Étienne : Beric (81e). Avertissement à Nîmes : Hsissane (23e). Avertissements à  Saint-Étienne : Dioussé (5e) et Khazri (72e)

Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Miguel, Harek (c), Maouassa – Bobichon, Hsissane, Valls (Savanier, 61e) – Depres (Bouanga, 75e), Bozok. Alioui. Entraîneur : Bernard Blaquart. Remplaçants non utilisés : Dias, Briançon, Bouanga,, Vlachodimos, Ripart et Guillaume.

Saint-Étienne : Ruffier (c) – Monnet-Paquet, Subotic, Saliba, Polomat – Dioussé (Salnaes, 30e), M’Vila – Salibur, Hamouma (Cabella, 61e), Nordin (Khazri, 70e) – Beric. Remplaçants non utilisés : Moulin, Kolodziejczak, Camara et Gueye.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité