A la uneActualitésPolitique

GILETS JAUNES Aimargues Acte 5

Depuis 4h, ce matin les gilets jaunes ont repris le rond-point de l'autoroute et sont déterminés.

Fumigènes jaunes, drapeau français sur fond de ciel bleu : les Gilets jaunes ont désormais une signature visuelle  (photo Véronique Camplan)

Dans la nuit, Ils ont "repris" le rond-point d'Aimargues d'où ils avaient été expulsés par les forces de l'ordre mardi matin et s'organisent peu à peu pour instaurer un blocage total qu'ils ont l'intention de maintenir jusqu'à ce qu'on les entendent. À Aimargues aussi, l'acte V est bien engagé.

Ils se sont réunis dans la nuit. "C'était une réunion secrète, explique un gilet jaune d’Aimargues. Depuis l'expulsion, c'est difficile, on est surveillé, infiltré, balance son voisin. "Alors on ne fait même plus confiance au téléphone. On devient méfiant avec les gens". "On s'est fixé un rendez-vous en allant les uns chez les autres, à l'ancienne", pointe un autre. Une réunion clandestine, qui aurait réuni une centaine de personnes. Débat, vote et à l'unanimité la décision de reprendre le rond-point et de tenir bon. Tous les villages environnants sont représentés et se partagent le rond-point, Aimargues, Aigues-Vives, Aubais, Marsillagues, chacun a son territoire et l'endroit est bouclé.

Aimargues gilets jaunes Acte 5 : la vie s'organise. C'est bien d'avoir conservé un poste à pile, ça permet de glaner un peu d'info ça et là… (photo, Véronique Camplan)

En fin de matinée, il y a encore une partie de ceux qui étaient là à 4h. Un froid vif et un beau soleil, tandis que sur le rond-point la vie s'organise. Une jolie blonde est là de puis 4h, fatiguée mais souriante. Des palettes ont été apportée, les feux piquent les yeux mais réchauffent. Une dame demande timidement "je voudrais me joindre à vous mais je ne connais personne", un groupe souriant l'accueille.

Voitures et camionnettes commencent à arriver : la relève et ceux qui viennent installer de quoi tenir. "La résistance s'organise", sourit une jeune femme. Sur le rond-point, l'information manque sur ce qui se passe ailleurs. On s'interroge sur la rumeur qui dit que les forces de l'ordre empêchent les manifestants de monter à Paris, sur ce qui se passe dans le Nord du pays… Une ambulance arrive sirènes à fond, les gilets jaunes lui montrent comment franchir le rond point sans même avoir à ralentir. Les trains qui passent manifestent leur solidarité à grands coups d'avertisseurs sonores. "Ça fait chaud au cœur", commente un gilet jaune qui, comme les autres, a répondu par un grand signe à cette marque de sympathie.

La fin de l'invisibilité…

Un graffeur est venu travailler au petit matin pour faire un cadeau de Noël aux résistants du rond-point (photo Véronique Camplan)

Ici, l'acte V doit être celui d'une réforme politique en profondeur. Il n'y a plus une revendication par gilet jaune, comme on pouvait l'avoir entendu, lu ou même constaté précédemment. Malgré des divergences politiques ou d'appartenance sociale, tous semblent maintenant s'exprimer d'une même voix. Un porte-parole déclare : "Nous sommes d'accord pour ne supporter aucune récupération politique ou syndicale. Ce que nous voulons obtenir, c'est une représentativité à l'assemblée après dissolution. Il faudra aussi supprimer tous les postes d'élus qui ne servent à rien."

Voilà pour l'essentiel. Puis il développe :  "Qu'ont fait nos élus depuis le début du mouvement ? Prenez les maires par exemple, on n'en a pas vu un seul sur le rond-point. Et pourtant ils ont été les premiers à pleurer sur la baisse des dotations de l'État. On aurait aimé qu'ils viennent nous voir. On attend toujours, s'exclame l'homme un tantinet énervé. Macron, n'a toujours pas compris. Pas un mot concernant la classe moyenne. Il ne sait pas ce que c'est. Eh bien, c'est celle qui se lève et va travailler tous les jours, paie tout et pour tout le monde, n'a droit à rien et ne s'en sort pas. Il parle encore de multiplier les aides alors que ce que veulent les Français qui travaillent c'est vivre décemment. On nous parle de fracture numérique, de fracture sociale, et on surfacture de 15 € les gens qui paient leur taxe foncière par chèque parce qu'ils n'ont pas utilisé la manière "dématérialisée". C'est une fracture tout court, renchérit son voisin. Celle des ruraux et des urbains est la plus nette. On en a assez d'être invisibles". 

Pendant ce temps, la vie s'organise peu à peu sur le rond-point. Les gilets jaunes craignent une intervention des forces de l'ordre mais ils affirment que rien ne fera fléchir leur détermination, si ce n'est une avancée de leurs revendications.

Véronique Palomar-Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “GILETS JAUNES Aimargues Acte 5”

  1. Quand même, par curiosité, en allant à Brico dépôt, j’ai décidé de m’arrêter sur ce rond point, de constater par moi même. Je suis gêné depuis des semaines par la fermeture de ce rond point, qui m’oblige à faire de long détours. Alors j’ai voulu me rendre compte, bien décidé à manifester mon mécontentement. Ce que j’ai trouvé sur place m’a sidéré : Pas d’ivrognes comme certains le disent, pas de casseurs, pas de voyous. Mais beaucoup de retraités, des infirmières, un gendarme à la retraite, des anciens de chez Perrier, de chez Royal Canin, des ouvriers dont le salaire rase les paquerettes, des fonctionnaires. Le point commun de tous ces gens : Ils veulent pouvoir laisser un monde meilleur à leurs enfants et petits enfants. Etre mieux considéré surtout. Je pensais être froidement accueilli, mais ça fût tout le contraire. Leur détermination me sidère. Ceux qui dorment la nuit pourraient être nos grands parents, ils ont froid, peur même, mais ils sont là. Ils ont tout reconstruit, les cabanes pour s’abriter de la pluie, les feu pour se protéger du froid vif….Je suis retourné à ma voiture, le sentiment partagé…Ils se battent pour tout le monde, et nous, on récupère les lauriers de leur combat, un peu lachement peut-être…Ce qu’ils dénoncent avant tout c’est la notion d’exemplarité, qu’ont perdus tous nos élus avec leur avantage exorbitants. Ce qui ressort le plus souvent, c’est ce fameux référendum du peuple, et surtout la division par deux de nos élus, qui vivent pour certains depuis toujours sur l’argent public, et coutent une fortune à la collectivité. Ce barrage m’emmerde tous les jours, mais en traversant les petites routes de campagne pour l’éviter, désormais j’aurais quand même une pensée pour eux…Leur combat est juste, même si la méthode m’énerve. Mais au final, y a t-il une autre méthode pour être entendu ?

    1. bonjour
      mo aussi ( jean-jacques ) je pense comme ce MR je suis embêté par ce bouchon , mais franchement ; les routes sont pourries , la signalisation idem et on a même pas le réseau routier de l’espagne ou du portugal ; notre pays se moque de tout le monde
      ah !!! pour vendre des centrales nucléaires ?? des air bus ?? des armes de destructions massives ? là , la france est bonne !
      pour délocaliser ?? aussi
      mais pour faire que la vie soit digne ???
      ces personnes qui font cette action on beaucoup de courage ( et de mérite )
      j’espère que la France deviendra plus humaine , plus vivable et aura un beau cadre de vie à nous proposer à tous !!
      ouvriers /retraités /artisans etc…
      on peut dire ce qu’on veut , car il y a de l’agacement ; mais on devrait pas en être à vivre ainsi dans un pays aussi riche
      et puis c’est la liberté de chacun ! l’ancien maire de N… n’a t-il pas tout délocalisé ?
      qui est au final responsable de cette vie ?? les retraités ?? les petites gens ??
      qui a le pouvoir ?? qui crée ce monde et MENT , qui se moque de la nation et de celles des autres ??
      jean-jacques

  2. Je n’ai pas lu l’article, beaucoup trop de fermeture de commerces et de personnes au chômage à cause du mouvement. Une volonté perfide de l’opposition politique à récupérer le mouvement a finis de me dégoûter. Donc je ne doute pas qu’il y a des gens sincères, pas alcoolique ou violent. Mais je ne peux pas concevoir de détruire l’economie, de continuer à manifester ( avec on le sait le risque de casseur!) malgré la menace terroriste, de n’en pas casser mais de cautionner la violence, de juste narguer la police et perso, il y en a pas mal! Et ceux bien sûr extrémiste qui ont un discours restreint et agressifs. Je ne suis pas partagée sur la forme, pas du tout, je la trouve tellement réductrice car bizarrement on bloque certains commerces, pas d’autres, jalousie? Règlement de compte? Je sais pour les avoir reconnus des ex salarié de certaines grandes surfaces ( donc pure vengeance), d’autre pour servir la jalousie de certains. Puis la liberté de pensée aussi, je parle d’echanger car ça sert à rien que se soit d’un seul côté … Si je leur dis que je suis au chômage à cause d’eux c’est un « dommage collatéral », ça ne réfléchit pas en gros. Pas de se dire que peut être il serait temps d’agir différemment… car même si le gouvernement n’a pas réagi de suite, il a quand même fait un pas, mais eux, on t-il évolué dans leur méthode !? RAS! Donc non, si je veux circuler, je le fais, ou je veux et quand je veux, c’est à moi de décider et personne d’autre! Point.

  3. bonjour mr Mercier ( de la part de jean-jacques )
    je vous comprends et je cherche pas de dispute ou non plus prendre un côté , je participe à rien , et suis retraité (moins de 1.000 €)
    bref , sans autre esprit que le dialogue ; vous dîtes «  » beaucoup trop de fermeture de commerces et de personnes au chômage à cause du mouvement » » »
    ok !*) et à combien évaluez vous le nombre (sur le territoire national ) d’entreprises et de chômage du par contre = AU DELOCALISATION( tout le textile du gard est au pakistan / bengladesh etc…) ???

    * vous dîtes = «  » » Mais je ne peux pas concevoir de détruire l’economie, de continuer à manifester «  » » et les hautes finances / banques etc..c’est sûr qu’elles ont contribuer à l’économie ( mais que de quelques familles de dominants ) mais la nation dans son ensemble a t’elle des retombées sur le travail ? la vie ?
    * après pour les casseurs et la menace terroriste ?? suis je responsable moi ?? ces gens ne devraient -ils pas être sous le coup de la loi ??
    comment se fait il que nous sommes en france avec tant de gens avec la tâche au front ?? qui se radicalisent ?? c’est un autre problème mais il y a des responsables là aussi et ils sont en haut lieux !
    ceux qui narguent la police ?? etc.. qui vivent de trafic et font des zones de non droit ? qui descendent se servir à carrefour engagoulés et avec des barres de fer ?? croyez vous que je sois content de partager mon environnement avec ça ?? sur les routes et à chaque sortie ???
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ bref =vous dîtes le gouvernement a fait un pas ?? mais quel pas ?? dire aux artisans (déjà taxés un MAX) de donner eux mêmes , une prime de fin d’année ???
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    notre pays se fout de nous = que vous soyez ouvriers / artisans / petit patron … la France nous a fait perdre peu à peu notre CADRE DE VIE ; nous devrions être au niveau de propreté et de civisme ( VU NOTRE GRANDEUR DANS LE MONDE ET NOTRE INTERVENTION (aussi ) dans les affaires des autres pays , AVOIR UN CIVISME DE JAPONAIS ; DES ROUTES BELLES /STABILISEES / SECURISEES / avoir envie de vivre ; consommer , entreprendre ( avez vous vu les sorties pour les entreprises d’aigues vives (rn113 ) bottes cuir ) les sorties devant les garages et les transport Randon ?? devant l’entreprise SAKATA …. est ce digne d’un pays comme le nôtre ??
    l’espagne est plus pauvre que nous avez vous vu son réseau routier ??? son aplication et son sérieux dans la mise à niveau des routes ??
    justement ce pays a annoncé la gratuité de ses autopista sous peu .. les Routes nationales sont en 2×2 voies ! et il y a des stations services avec WC
    (nous il faut trouver une gr surface )
    moi aussi mr Mercier je veux circuler , et être heureux dans mon pays , mais dans mon village c’est pas les casseurs qui ont détruits les abris bus ?? et remplie les routes de nid de poules , et comment circuler sur nos routes sans prendre l’autoroute A9 ??
    lunel / codognan etc.. sont ils déviés ?? la RN 113 à Bernis avec ces dépots vente et ces gens qui coupent la chaussé pour aller à un magasin ??

    les herbes hautes et les bordures de ronds points ?? est ce ça un CADRE DE VIE A LA FRANCAISE ???
    les gens qui ne respectent plus rien ( moi aussi je suis du secteur ) ils passent les stop à 50.km/h / si vous essayez de rouler en respectant la législation ?? on vous colle au cul et on vous double sur ligne blanche avec une voiture en face !
    est ce ma faute si le français ne met pas ses feux de positions ou de croisement vers les 17h sous la pluie ??
    est ce digne tout ça ??
    est ce que ça vous donne envie de conduire ?? sur un réseau départemental où on se croise juste et que les gens roulent comme des ****??
    il y a 2 mois ! j’ai fais gr gallargues /le boulou par l’A9 car , comment y aller par les RN = coût 40.€ PEAGE la journée
    les autres pays frères de l’europe .. c’est une vignette (parebrise ) à 35 € gratuité l’année , et comportement digne
    les mairies se foutent de nous ; au lieu de nous souhaiter joyeux noêl et bonne année ?? avec les lampions lumineux ?? ils feraient bien de refaire la toiture des abris BUS ; au lieu de nous dire = il y a plus de sous ?? de stopper les feux d’artifices ( inutile ) et plutôt réparer LES FEUX DE SIGNALISATION … non ???
    *) 6 points pour un passage pièton ( bon ok ) MAIS QU’ILS AIENT AU MOINS LA FIGURE DE DONNER UN COUP DE PEINTURE SUR LES PASSAGE AU SOL ! non ??
    je voudrais avoir envie de vivre , de circuler , de pas culpabiliser car j’ai pas un hybride ou une électrique , de sentir que je vis dans une grande puissance FRANCE)
    mais là MR j’ai plutôt l’impression de vivre dans un kosovar ou une moldavie ,
    *) moi aussi comme vous je veux «  » » » » je veux circuler, je le fais, ou je veux et quand je veux, c’est à moi de décider et personne d’autre! «  » »
    et pas vivre en kosovar / jean-jacques ( loin de la querelle Mr ) je souhaite que mon pays soit une mini hollande ou suisse / ou au minimum au dessus de l’espagne . mes respects à vous et aux lecteurs ! ji ji

  4. Bonjour Monsieur « Jean-Jacques »,
    Je ne sais pas si je pourrais faire aussi long que vous.
    Pour la délocalisation, il s’agit du niveau national? Donc déjà, je parlais « local » car de suite, nous pouvons comparer et nous attrister de plein de chose. Le Gard est dans le top 10 niveau chômage donc délocalisation ou pas, à ce stade, l’impact devient ridicule. Il faut savoir exploiter les richesses d’un territoire pour créer au final de l’emploi, et hélas, il y en a peu par ici! Du moins pas florissant encore…Donc créer du chômage supplémentaire, non je suis pas d’accord.
    Deuxièmement « l’economie » ne se résume pas « à la haute finance et aux banques » se serait vraiment restreint comme définition. L’economie se résume à « l’activite humaine qui consiste à la production, la distribution, l’echange et la consommation de service ». Le petit ouvrier comme le PDG qui va embaucher dans sa société participe à l’economie. Si trop de chômage =pas de sou=pas de consommation et pas de consommation= un autre au chômage et ainsi de suite! Déjà qu’ici ça vole pas haut alors…
    Pour la menace terroriste, personnellement, chacun est responsable de ces actes. Je parle uniquement en cas d’une course poursuite, et qu’on en soit informé, évidemment ! C’est triste que notre pays compte tant de radicalisé c’est sûr, mais c’est un autre débat…
    Et bien déjà, le statut d’artisan permet peu d’embauche, en général, il faut être SARL ou EURL et déjà les charges sont un peu moins lourdes. Après vous croyez que le SMIC a 1400€ net ne va pas tuer les petites PME? Bien sûr que si, nous savons que l’URSSAF vaut près de 50% des revenus versés aux salariés ! Plus toutes les cotisations retraites qui sont de l’ordre de 20%. Puis c’est facile de dire « notre pays se fout de nous…etc…etc » voir un verre à moitié vide c’est triste. Je peux me soigner sans payer le prix fort, je suis pas sure qu’en Espagne, ils puissent accéder à des soins comme chez nous, à des aides sociales, etc… donc des routes propres et bien, limite je suis contente pour eux, ils ont au moins ça.
    Hélas, c’est pas moi qui ai brûlé les panneaux, tagués, ou carrément enlevé sur l’axe Ales-Nimes, et oui ce serait des casseurs jaunes… et c’est pas moi non plus qui avec mes feux de camps sur le bitume, abîme VOLONTAIREMENT les axes routiers! Je sais déjà que notre réseau est pourri et que nous ne savons pas conduire mais ça ne justifie en rien ces actes!
    Je vous rejoins sur une chose, et ça je sais que ça peut être agaçant: l’argent des municipalités est mal distribué. Ça je le sais et le constate. J’ai habité près d’une ZUP, et cette dernière était mieux entretenue que là où on habitait ( chaussée, propreté …etc) et on était souvent victime de vandalisme.
    Mais je trouve votre discours pessimiste, je ne culpabilise pas ma voiture a 15 ans et malgré la mauvaise chaussée et cie, je circule. Et j’aimerais autant que se soit ou je veux! Comme je vous l’ai dit le Gard est pauvre, donc pour avoir le même bitume que certaines grosses villes ( bien que ça veut rien dire) ça risque d’être compliqué.
    Donc vous avez votre opinion, tant mieux, j’ai la mienne et nous vivons en démocratie et c’est ce qui fait la pluralité des discours.
    Sur ce recevez aussi mes respects Monsieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité