A la unePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un apéritif hebdomadaire à déguster sans modération !

Reprise des indiscrétions du dimanche sur Objectif Gard ce 13 janvier 2019. Pour l'occasion, vous avez droit à l'entrée, au plat de résistance et au dessert. Bonne lecture !

50 nuances de Lachaud. À Nîmes métropole, l'année s'annonce des plus excitantes. Le président centriste, Yvan Lachaud, n’a pas de mots assez puissants pour se féliciter des millions d’euros économisés grâce à la renégociation des contrats liés au transport ou à l’eau. Qu’il s’agisse de Transdev ou de Véolia, ces nouvelles sociétés ont formulé d'alléchantes propositions, « au-delà de nos espérances », commente l'homme fort de l'Agglo nîmoise. Rien que ça… Alors oui, sur le papier, les économies sont réelles. Mais malheureusement, elle témoignent aussi d’une gestion trop longtemps laxiste du Colisée. Que ce soit pour les transports, anciennement gérés par Kéolis, dont il était difficile de vérifier les kilomètres parcourus ou pour la gestion de l’eau, assurée par La Saur, dont les fuites ont coûté quelques millions d’euros aux contribuables. N’oublions pas non plus que la baisse du prix de l’eau ou de la taxe sur les ordures ménagères ont été rendues possibles grâce au rappel à l’ordre du préfet et que, concernant les transports, la rationalisation des lignes et la fin de la gratuité ont permis de baisser la facture. Si avec ces nouveaux contrats, l’exécutif ouvre une nouvelle page de l’histoire communautaire, gare à ne pas crier victoire trop vite car à l'approche des élections de 2020, certains adversaires ne manqueront pas de corriger ces élans un tantinet trop exaltés.

Ça grince autour du déploiement très haut débit SFR... Non pas que l'opérateur de téléphonie ait pris du retard mais parce que les élus du Département ont bien l'intention de favoriser en premier lieu leur territoire. Depuis plusieurs semaines, c'est négociation tous azimuts pour déterminer par quel secteur du Gard l'opérateur SFR va démarrer son déploiement. On n'est pas prêt d'avoir la fibre !

... alors que c'est l'encéphalogramme plat dans le coeur de Nîmes. Des pépins pour Orange ?Cette fois-ci c'est l'opérateur Orange qui tire la sonnette d'alarme, alertant les services de la Ville de bien vouloir l'autoriser à nouveau à implanter la fibre. Pour le moment, depuis le courrier adressé à l'opérateur il y a plusieurs mois lui interdisant toute installation dans le centre-ville en raison de la candidature Unesco, Orange n'a plus aucune nouvelle. On est bien d'accord que nous n'avons pas eu l'Unesco ? Il faudrait raisonnablement que quelqu'un songe désormais à avertir la ville de Nîmes.

Vivette Lopez adoube Denis Bouad. À l'occasion de l'inauguration des travaux d'agrandissement de l'école primaire et maternelle de Saint-Dionisy ce samedi matin, les vœux de Vivette Lopez sénatrice Les Républicains du Gard ne sont pas passés inaperçus. Dans son allocution, elle n'a pas hésité à féliciter le président du conseil départemental du Gard, Denis Bouad allant jusqu'à espérer sa réélection à la tête de l'exécutif Gardois : "Qu'on garde longtemps ce président de département." Pas sûr que Laurent Burgoa et consorts partagent cette opinion.

Réservations d'hôtels pour le Tour de France. Selon nos informations, sur la vingtaine d'équipes présentes dans le Gard pour le Tour de France 2019 l'été prochain, il se murmure que 16 logeront à Nîmes pendant le passage de la "Grande Boucle" dans le Gard. Seules deux trouveront asile du côté du Pont-du-Gard en raison du manque de structures hôtelières et une dernière à choisi Beaucaire. Nos voisins d'Arles devraient également accueillir une équipe.

Démolition de Jules Vallès : qui paiera la facture ? Cette semaine, les élus départementaux ont visité le chantier du nouveau collège, qui ouvrira à la rentrée prochaine. Datant des années 70, l'actuel établissement est voué à être détruit. Le coût ? Un millions d'euros. Si la ville de Nîmes est propriétaire du foncier, elle n’entend pas supporter l’intégralité de la démolition. Une convention est en préparation avec le Département, gestionnaires des collèges. L'occasion de nouvelles tractations entre la droite et la gauche.

Le PS : tu l’aimes ou tu le quittes ! Il le crie sur tous les toits et ça commence à bien faire au Parti socialiste. Il, c’est Nicolas Cadène, rapporteur général de l’observatoire de la laïcité, qui se verrait bien conduire la liste pour les municipales nîmoises. Ce jeune loup aux dents longues ne serait d’ailleurs pas contre bénéficier du label En Marche ! Seulement au PS, il n’y a pas de double étiquette. Agacés, plusieurs de ses petits camarades l’exhortent de s’expliquer, le 14 janvier, devant la commission des conflits de la fédération. Où comment bien débuter l'année... 

Ça y est, le PS déménage. En proie à des difficultés financières, la fédération gardoise a été contrainte de vendre son local nîmois, avenue du Maréchal Juin. Après d'intenses recherches, de nouveaux bureaux ont été trouvés en ville active, derrière le géant du bricolage, Leroy Merlin. Ce déménagement met fin à 30 ans d'occupation dans la maison Jean-Jaurès. Une nouvelle page s'ouvre pour le parti. Le départ est prévu fin janvier.

Angles aigus. Aux Angles, on est carré (vous l’avez ?). Alors lorsque le député de la troisième circonscription Anthony Cellier est arrivé en (léger) retard mardi soir à la cérémonie de vœux du truculent maire des Angles, Jean-Louis Banino, il a eu droit à une réflexion en bonne et due forme au micro : « Je salue notre député. Il ne le sait pas car il ne vient pas souvent, mais aux Angles on commence à l’heure ! » L’intéressé, présent pour la première fois aux vœux anglois, a apprécié. Tellement qu’il nous a suggéré un projet pour la municipalité, en plus de ceux présentés lors du discours du maire : réaliser un parking digne de ce nom devant le Forum des Angles, le parlementaire martelant que sans ce problème de parking, il était bel et bien à l’heure.

Surprise. La cérémonie des vœux à la population du maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, et du président de l’Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey, se tiendra ce lundi soir à 18h30 au complexe des Eyrieux. Et, outre les traditionnels discours, il y aura, d’après nos informations, une surprise pour ceux qui assisteront à la cérémonie. Quinze d’entre eux seront tirés au sort et auront droit à « quelque chose de spécial », nous a-t-on confié du côté de l’Hôtel de ville.

Jean-Pierre Fuster, à droite, face à la grandeur de Denis Bouad, au pupitre photo Corentin Corger)

Les retrouvailles. Quand une nouvelle année débute, on oublie en général les rancœurs de l'année passée. Pas en politique. Après la polémique de l'inauguration des Cours Sadi Carnot et du Quai de la Paix à Beaucaire, le 14 décembre dernier, c'était l'heure des retrouvailles ce vendredi avec l'inauguration de la salle Calade à Vallabrègues, en présence donc de Denis Bouad, car le Département a financé une partie et non pas de Julien Sanchez, retenu ailleurs, mais de Jean-Pierre Fuster, 1er adjoint de la ville de Beaucaire et conseiller départemental. Pendant son discours, Denis Bouad a remis l'affaire sur la table, en évoquant les inaugurations des projets sur le territoire Terre d'Argence : "Si le maire de Beaucaire me le permet et que les valeurs républicaines qui respectent le bien-vivre ensemble sont réunies, je reviendrais." Une pique qui a fait sourire Jean-Pierre Fuster. Le patron du Gard en a rajouté une couche : "Vous ne m'approuvez pas souvent ?", en regardant le conseiller, "c'est parce que je suis en haut et vous en bas", prétextant une divergence de vision politique. Lors du verre de l'amitié, le premier adjoint de Beaucaire a répondu : "À 85% du temps, je vote en faveur de ses propositions. Au moins, au Département on peut répondre". Sous-entendu, à la Région...

La rédaction

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité