A la uneFaits Divers

GARD L’éducateur, libre et sous contrôle judiciaire pour des abus sexuels sur une jeune de 14 ans

Photo d'illustration

Un éducateur d'un établissement recevant des enfants en difficulté a été placé, mercredi, en garde à vue pour un dossier de "viols sur mineur de moins de 15 ans par personne ayant autorité". Il a été interrogé par les policiers de la Sûreté départementale de Nîmes, puis déféré ce vendredi au Palais de Justice de Nîmes. Une instruction a été ouverte et le juge a décidé, ce vendredi après-midi, de requalifier les faits en "atteintes sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité". Le juge d'instruction a placé l'éducateur sous contrôle judiciaire alors que le parquet de Nîmes réclamait la détention provisoire de cet éducateur de 47 ans. Les services du procureur ont immédiatement fait appel de la décision de contrôle judiciaire.

Cet homme a eu à plusieurs reprises des rapports sexuels complets avec la fillette qui avait 13 ans au début de la relation avec cet adulte. Les actes à connotation sexuelle se sont déroulés dans une maison de l'enfance du Gard, où elle avait été placée, avant d'être envoyée dans un autre foyer lorsque cette relation a été dévoilée. L'homme ne peut plus exercer dans le cadre de son contrôle judiciaire et il lui est interdit toutes activités en contact avec les mineurs.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD L’éducateur, libre et sous contrôle judiciaire pour des abus sexuels sur une jeune de 14 ans”

  1. Bonjour
    Pour quelle raison cette qualification expresse ? La victime aurait dit être « consentante » ?
    J’imagine que cette requalification n’a pas été immédiatement suivie d’une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel ? La victime avait un avocat ?
    Merci si vous pouvez m’éclairer, incompréhensible une requalification immédiate alors qu’il s’agit d’une mineure de 15 ans particulièrement vulnérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité